les-cavaliers-du-Haut-Forez

les-cavaliers-du-Haut-Forez

ça bosse

Enfin, on essaye....

 

Comme partout en France ou presque, nous avons eu une fin avril froide. -7 °C ont été enregistrés au jardin. Etant en montagne, à plus de 1 000 m on en a l'habitude mais cette année, comme la fin mars et début avril ont été sec et plus chaud que d'habitude, le jardin avait bien démaré. Du coup, pas le moindre fruit. Pas de pommes, pas de poires ni de prunes. Encore moins de cerises. Peut être quelques groseilles et amélanches.

 

 

 

 

 

Les travaux dans la grange avaient bien avancés mais ont été arrêtés car il fait à peine 4° à l'étage. Du coup, le plâtre pour les joints du placo ne tient pas. Les ouvriers sont donc partit et reviendront quand il fera une dizaine de degrés à l'intérieur plusieurs jours de suite. Idem de mon côté. J'ai commencé à lasurer les portes mais il faut 15° pour faire ce travail .....

 

Du coup, je me suis rabattue sur la pose de la terrasse en bois sur le balcon

 

 

Sauf que je suis tombée en panne de plots et comme nous sommes au mois de Mai, les ponts s'enchainent et mon fournisseur est livré les lundis .....

Je viens donc juste de récupérer mes plots, sauf que là ..... Il neige.

 

Du coup, quoi faire ?

Parceque bouquiner au coin du feu, au bout de 7 mois, je sature .

 

Je me suis donc attaquée à la pergolat en fers à bétons du jardin du haut.

Elle commençait à prendre un air .... penché

 

 

 

Les dernières tempêtes de vent et le poids de la généreuse végétation qui l'embrasse en été ont eu raison de sa verticalité.

 

L'idée est donc d'utiliser des poteaux de bois et des lambourdes de bois dans le même esprit de ce que j'ai fais dans le jardin du bas

 

 

 

 

J'ai donc pris la masse pour enfoncer les souches et une scie à main pour couper les lambourdes à la bonne dimension. Les douches étant régulières, je ne voulais pas utiliser d'électricités "branchées" et c'est donc la perceuse sans fils que j'ai utiliser pour assembler la structure. Hier, profitant d'une mâtinée sans pluie, je me suis résolue a utiliser la meuleuse pour dégager les végétaux de la structure métalique.

 

 

 

Et voilà le résultat obtenu, ce matin, sous la pluie. Je cherche un moyen de l'étendre car elle est pour l'instant trop étriquée à mon gout.

 

 

Elle manque de "naturel" mais je ne doute pas que la végétation luxuriante qui l'entoure ne tardera pas a se développer. Il s'agit du monstrueux rosier Wedding day (qui piiiiiiiiiiiiiiiiiique), des gentils rosiers Guirlande d'amour et Minouchette presque dépourvus d'épines mais aussi de 3 clématites et d'un chevrefeuille.

 

 

 

Passez une bonne journée. Ici, pour changer, il pleut à moins qu'il ne neige .....

 

 

 

 

 

 

 

 



06/05/2017
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 111 autres membres