les-cavaliers-du-Haut-Forez

les-cavaliers-du-Haut-Forez

Dame nature me surprendra toujours

Etant clouée sur ma chaise pour cause de double fractures de ma jambe gauche, je m'occupe.

 

Je m'occupe les mains et le cerveau en faisant de la bourrellerie. Je fais actuellement une paire de sacoches en cuir et j'ai réalisé une petite pochette pour ma frangine.

 

1.jpg 2.jpg
3.jpg 4.jpg

 

La bourrellerie est un loisir hivernal pratiqué depuis quelques années et a l'avantage de pouvoir se faire assis et de m'occuper à la fois les mains et le cerveau se qui n'est pas plus mal vu l'état de Longlette. Le diagnostic complet du véto est arrivé en même temps que le mien et nous sommes toutes les deux en morceaux. Tête d'articulation en miettes pour elle et deux malléoles pour moi (sur les trois possibles) plus quelques soucis de ligaments dont celui qui lie le peroné au tibia. C'est pas idéal mais au moins, moi, ma vie n'est pas en jeux.

 

Je passe aussi pas mal de temps sur les blogs et j'ai fais plusieurs découvertes. Je vous montrerai d'ailleurs les alentours du jardin dès que ma mobilité me le permettra.

Le reste du temps, je le passe a faire des mails et courriers aux différentes assurances, lire et ranger des photos.

 

Au printemps, Ma-Fi "jardinait" à sa façon et transformait le massif jaune en  champ de mines  ou en territoire gaulois après le passage d'Attila roi des Huns

 

IMG_4616.JPG

 

Bref, mon jolis massif, pleins de promesses, planté à l'automne précédent était pour ainsi dire défiguré; à la limite de la disparition. J'ai alors rebouché les trous et l'entrée du tunnel sous la grange et placé un grillage à poule vert au sol.

J'ai ensuite attendu de voir ce qui voulait bien repartir et même tenté de limiter l'expansion du lamier panaché tout heureux d'avoir de l'espace a coloniser.

 

Fin juin, le massif ressemblait à ça 

 

  100.jpg 101.jpg

Les graminées sont déplumées mes les rosiers redémarrent du pied, les buis et le thuya ont été épargnés.

Les fougères, hostas, brunera, sanguisorbes, fenouils, poirés et potentilles ont soit disparu soit en très mauvais état mais montrent des bourgeons.

 

Courant juillet, le redémarrage des rosiers se confirme et je vois apparaitre une première rose à la fin du mois. Pareil pour les potentilles et fougères qui émettent des pousses. 

Le miscanthus morning ligth offert par Mme Zeph et le Budleya nain sont en revanche déclarés décédés et remplacés.

 

1.jpg

 

Aout est un mois particulièrement chaud et le massif jaune est l'un des rare que j'arrose régulièrement. Les autres plantes ne sont arrosées qu'en cas de besoin car j'utilise l'eau de la cuve (10 000 l)  et le niveau baisse dangereusement. Les températures baissent cependant avec l'arrivée du mois de septembre, le massif reprends vie et les remplaçants s'installent.

 

Voici donc quelques images prisent du massif en ce mois de septembre. Il y a encore de la marge mais c'est quand même nettement mieux

 

Vues globales

 

4.jpg5.jpg

9.jpg

 

Depuis la pelouse vers la clôture avec la potentille jaune beurre, la symphorine panachée et le viburnum de Mr Mo qui n'ont pas été touchés au printemps

13.jpg

Et une vue dans l'autre sens, prise les deux pieds sur le couvercle de la cuve de récupération d'eau enterrée juste là.

 

 

Détails de feuillages qui était l'idée de base du massif

 

1.jpg 7.jpg6.jpg

 

Fougères, alchemilles  et boules de buis


2.jpg

 

Fougère, boule de buis, lamier panaché et galopant, rosier Anisade de Meilland


3.jpg

 

Ronce dorée offerte par Fred du jardin du Mayet 



10.jpg

 

Le rosier offert par une amie fille d'un célèbre rosiériste en hommage à mon grand père. A fleurs simples, il s'ouvre jaune pour faner presque blanc. Autant dire que j'y suis attachée car je ne le retrouverais pas dans le commerce.


11.jpg

 

La potentille beurre et la symphorine panachée de Mr Mo

 

12.jpg

 

Une bien belle "mauvaise herbe" qui bouche les trous et que je coupe au fur et à mesure que les fleurs fanent.

 

 

Il devait y avoir au printemps, une colonie de crocus, narcisses et tulipes mais je doute de pouvoir en planter et je ne suis pas certaine que les bulbes en place soient toujours présent.

Auront ils été épargnés par Ma-fi ? A quoi ressemblera le massif au printemps ?

 

Comme pour ma jambe, patience, patience.



02/11/2016
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 111 autres membres