les-cavaliers-du-Haut-Forez

les-cavaliers-du-Haut-Forez

Fabriquer un piège à chenilles processionnaires du pin

Avant hier, alors que pour la première fois depuis deux mois (pour cause de malléoles en morceaux) je retournais aux Bruneles pour vérifier les clôtures avant le retour des juju, mon oeil a été attiré par le nombre de nids de chenilles processionnaires du pin. A peine deux arbres l'année dernière et plus de 20 cette année ....

Et accessoirement, il y a de la vie dans les nids

 

14.jpg 16.jpg

15.jpg

 

Ces chenilles urticantes sont particulièrement dangereuses que ce soit pour les chiennes, les juments ou nous. Les chiens et chevaux en meurent car les poils font gonfler la langue et empêchent l'air de passer. Pour nous, c'est direction les urgences. Elles descendent vers le sol car elles cherchent à s'y enterrer et y poursuivre leur vie et à terme se transformer en papillon nocturne

 

cycle processionaire.jpg

 

Les mésanges en sont les principales prédateurs. Plusieurs nichoirs sont prévus et je pense aussi installer des pièges à phéromones pour compléter le dispositif. Mais avant, il faut agir pour éviter de finir chez le véto.

 

L'année dernière, j'avais acheté des pièges. C'est pratique mais mes arbres ne sont pas "ronds" et les ptits bidules qui fixent les éléments du piège entre eux ont tendance à casser. Et puis 40 € le piège avec 20 arbres à traiter c'était pas possible financièrement

3.jpg

 

J'ai donc passé pas mal de temps sur le net a chercher comment bricoler un piège facilement.

 

Puis j'ai trouvé un chauffeur qui a bien voulu m'emmener chez "brico machin"

 

Voilà ce que j'ai ramené :

De la colle néoprène gel en gros pot (j'en utilise aussi pour le cuir)

Une plaque de PVC transparent 2 mm en 50 Cm X 1 m

Un tuyau de vidange de machine à laver

Deux jeux de joints sous porte pour éviter les courants d'air

 

Tout ça m'a couté 53 € et m'a permit d'équiper 4 arbres

 

Il faut ajouter, un cutter, une règle, une vrille (ou un électrificateur de clôture à visser) de la ficelle à ballot et une bouteille de 5 l d'eau

 

Avec le cutter et la règle, j'ai coupé la plaque pour obtenir 4 bandes de 12,5 cm  X 1 m

12.jpg

 

Puis j'ai coupé en deux les joints sous portes.

11.jpg

 

Avec la néoprène, j'ai collé la plaque au joint sans aller jusqu'au bout de la plaque

 2.jpg

 

Avec mon electrificateur, j'ai percé 4 trous à l'extrémité de la plaque

 8.jpg

 

J'ai ensuite enlevé l'écore du pin qui se desquamait sur une vingtaine de cm. L'objectif étant d'avoir une surface lisse et la plus "régulière" possible

7.jpg

 

J'ai ensuite mesuré la longueur de piège nécessaire pour faire le tour et toujours avec mon électrificateur percé 4 autres trous de l'autre côté de mon PVC

J'ai ensuite fais de la "couture" avec ma ficelle à ballots

1.jpg

 

Avec de la ficelle à ballots j'ai cherché à plaquer le plus possible le piège à l'arbre. Dans l'interstice laissé volontairement, j'ai inséré en force mon morceau de tuyau de machine à laver.

C'était pour moi le plus compliqué car je suis en béquilles et j'étais donc à bouts de bras. Avec un escabeau ou en utilisant des sandows, sangles à cliquer ou colliers en plastique ça doit être plus facile. Ayant  un peux plus 20 arbres à traiter je vais pouvoir tester différentes solutions que je partagerai ici.

En attendant, voilà à quoi ça ressemble.

4.jpg 6.jpg

 

J'espère pouvoir poster bientôt le résultat obtenu à savoir des bouteilles de 5 litres grouillantes de chenilles devenues inoffensives et qui finiront grillées au feu de bois.

 

Le principe est bien évidement recopiable, réutilisable, modifiable et adaptable selon vos besoins.

 

La suite

 

A bientôt

 

Hélène



04/12/2016
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 111 autres membres