les-cavaliers-du-Haut-Forez

les-cavaliers-du-Haut-Forez

Une pergola sans dessus dessous

Une amie : " kestufais au jardin en ce moment ? "

Moi : "un perchoir pour rouges-queues XXL"

 Je ne sais pas chez vous, mais ici, ils passent leur temps perchés à profiter de la vue depuis tout ce qui prends de la hauteur, manche de bêche comprit

 

L'année dernière, grâce aux visites de jardins d'Art et Soins j'avais adoré une visite et vous l'avais présenté plus en détail (voir Le jardin des Charmilles à St Germain Laprade (JAS 2015)

J'avais particulièrement aimé le squelette du jardin fait de portiques, arches et pergolas pris d'assaut par de nombreux rosiers, clématites, chevrefeuilles et toutes les lianes possibles et imaginables

 

6.jpg 23.jpg 1.jpg


Depuis, l'idée me trottait dans la tête sans réellement savoir quelle forme elle allait prendre.

Et puis à l'automne j'ai commencé une première série de travaux quand j'ai enlevé le portillon donnant sur le potager. Il était devenu totalement inutile puisque quotidiennement franchit par Cracra. Il a été remplacé par une petite haie et un portique déjà dissymétrique

 

20.jpg

 

 

De plus, il y a un secteur du jardin qui ne me convenait pas. C'est la zone entre la terrasse et le four à pain et son portillon. Il fait la séparation entre le jardin "du haut" qui est interdit aux chiennes et celui "du bas" qui leur est accessible en permanence.

 

Photo, mi mars depuis le fauteuil de jardin où je prends mon café au soleil.  En été c'est mieux, mais en ce moment....

 

6.jpg

 

Parallèlement, suite à mes achats de fenêtres et de baies vitrées, je reçois un bon d'achat pour une bonne centaine d'euros en fournitures au magasin de bricolage.

Voilà qui fera le point de départ. Les fournitures ne m'ont donc rien couté, il m'a juste fallut un peu d'huile de coude, quelques brouettes de béton et un ou deux seaux de courage.

 

J'avais initialement fait un schéma et bricolé la photo précédente pour tenter de visualiser une structure, mais je n'étais jamais satisfaite du résultat. J'ai alors fais un mikado de supports et d'horizontales posés au sol en cherchant à avoir quelque chose de perpendiculaire mais irrégulier

 

J'ai ensuite fais les trous que j'ai rempli de béton et laissé tel-quel une bonne semaine pour que ça sèche bien et remis les poteaux en place

 

12.jpg 11.jpg 13.jpg

J'ai ensuite passé deux jours à monter-descendre de mon escabeau, un coup avec le niveau, un coup avec la perceuse, un coup avec le crayon, un coup avec les vis. J'ai pas compté mais je pense l'avoir fait pas loin de 100 fois. L'objectif étant de mettre les horizontales en place sans qu'elle ne soient jamais deux fois à la même hauteur, en laissant dépasser les poteaux et créant un porte-à-faux là où un poteau n'était pas possible par manque de largeur pour passer avec la brouette de bois en hiver.

 

15.jpg

 

14.jpg 16.jpg 17.jpg

9.jpg

 

Et voilà le résultat finit ou presque

 

1.jpg

 

3.jpg

 

Presque car il me reste le côté du portillon a isoler des chiennes et là, je sèche. Je cherche à les empêcher de passer sans trop opacifier le regard car on ne passe pas la douane non plus.Donc si vous avez idées, allez y, surtout, vous gênez pas. J'ai pour l'instant planté un piquet de clôture mais il peut bouger sans soucis.

Il faut ensuite que je démonte l'ancien portillon et que j'enlève l'arche en fer-à-béton qui sera remise en place dans le potager (futur gros boulot).

 

Mais avant il faut que je trouve comment boucher ce trous sans trop clore visuellement

2.jpg


Et puis presque, car il me reste les plantations à faire.

Ce sera une base de clématites en pots complétée par deux rosiers grimpants (inermis et Mme Isaac Pereire) et les ipomées, doliques, pois de senteur et autres vivaces ou annuelles de terrain sec reçues lors du SOL. J'attends pour planter les clématites (integrifolia, alpina et texensis) que l'épisode de froid et de possible neige annoncé pour la semaine prochaine soit passé.

 

Quand au rouge queue, si les plumés sont arrivés avec le soleil et les jours qui s'allonge, celui d'arrosoir et persil est aussi en place, sur le sommet du portillon hypnotisée par Ma-Fi (4 mois) qui découvre le bonheur de la sieste au soleil

 

19.jpg 10.jpg

Bonne journée, j'espère que le mauvais temps vous épargne et vous permet de jardiner. Ici, c'est pas le cas, il pleut. Mais bon c'est pas grave, il semble que j'ai de quoi m'occuper dans la grange à l'étage.



22/04/2016
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 111 autres membres