les-cavaliers-du-Haut-Forez

les-cavaliers-du-Haut-Forez

Chez Fred du jardin du Mayet

Découvert, il y a plusieurs années par l'intermédiaire du blog Le jardin du mayet j'ai rencontré Fred l'année dernière via les jardins d' art et soins.

 

Des jardins privés sont alors ouvert au public via le paiement de quelques euros reversés à l'association afin de permettre la création de jardins dans des lieux de santé.

Ne pouvant être présente cette année pour l'ouverture du jardin, j'ai contacté Fred après avoir récupéré son numéro sur la plaquette et il m'a donné rendez vous samedi dernier en début d'après midi. 

 

Le jardin, malgré les problèmes du gel qui a roussi les hydrangéas et autres plantes, est toujours aussi opulent.

C'est un jardin fait de points de vues, de dégagements, de volumes, de verticales (par les barres de schiste ou le tronc des arbres à écorces décoratives) de pleins et de vides.

Je ne rentrerai pas dans le détail des espèces plantées afin que vous puissiez mieux profiter de la visite avec son jardinier.

 

Voici donc après un tri très drastique les 40 images qui représentent selon moi, le mieux l'espace du jardin du Mayet.

 

 

 

Je ne peux que vous conseiller d'y aller. Je vous assure que vous passerez un bon moment. Le jardin est facile d'accès puisqu'à côté de la grosse route qui relie Ambert à Thier et le village a un petit restau qui vous servira un déjeuner (j'ai pas testé)


24/05/2017
7 Poster un commentaire

Les photos du jardin de Momo en gros plan

 

 

Tout est dans le titre. Les photos du jardin de Maurice sans recadrage ni assemblage

 

 

Le résumé du super week end du 15 mai avec entre autre la rencontre du "girls band" de Maurice est quand à lui


16/05/2017
3 Poster un commentaire

Un week end comme on les aime

 Le week end s'annoçait prométeur.

 

Sauf qu'en ouvrant ma porte samedi matin, il pleut à seaux.

Ma visite du tout jeune jardin partagé de la commune a donc été écourtée. Trop d'humidité et pas assez de degrés au menu.

 

J'ai donc pu partir plus tôt vers Saint Romain en Gal et le jardin de Maurice Laurent, Maître S Viburnum.

J'ai ainsi pu faire deux tours du jardin. Un premier avec Maurice et ces groupies toutes membres du SOL dont je fait partie

 

 

Puis une seconde ballade avec Nathalie et Viginie a qui j'ai piqué ces deux photos

 

 

Croyez moi si vous voullez, mais on passé un moment vraiment génial surtout que j'ai laissé la pluie à St Etienne. 

Le jardin étant en avance, les floraisons étaient logiquement différentes mais toujours aussi belles.

 

Les viburnums de l'entrée juste après le passage étroit

 

 

Un peux plus loin, sur la droite

 

 

Le nouveau bestiaire de l'année. Perso, j'adore et je vois ma pelle à cendres et mon pic à feu différemment depuis .....

 

 

Le jardin sec, une splendeur

 

 

Juste après (ou juste avant ...) un lieu plein de romantisme

 

 

La prairie de graminée, sans le violet des haux  que les chevreuils ont mangés

 

Ce jardin est vraiment une plendeur, quelque soit la saison. J'en prends pleins les mirettes à chaque visite.

On ne sait lus où poser les yeux tellement c'est beau

 

 

 

Les photos sans assemblage ni recadrage sont dans l'article qui précède ou 

 

Et puis le lendemain, après une soirée en bonne compagnie, j'ai enfin pu remonter à cheval.

Untuition a trouvé une nouvelle jeune cavalière et de mon côté, j'ai enfin pu poser mes fesses sur le dos de Bohême.

Elle avait de l'énergie pour deux mais a été plutôt sage. Je suis loin de pouvoir ressortir en course mais c'est un bon début car au bout de 30 minutes au pas, je n'avais aucune douleur

 

 

Quand je vous dis que j'ai passé un merveilleux week end ......

 


15/05/2017
9 Poster un commentaire

ça bosse

Enfin, on essaye....

 

Comme partout en France ou presque, nous avons eu une fin avril froide. -7 °C ont été enregistrés au jardin. Etant en montagne, à plus de 1 000 m on en a l'habitude mais cette année, comme la fin mars et début avril ont été sec et plus chaud que d'habitude, le jardin avait bien démaré. Du coup, pas le moindre fruit. Pas de pommes, pas de poires ni de prunes. Encore moins de cerises. Peut être quelques groseilles et amélanches.

 

 

 

 

 

Les travaux dans la grange avaient bien avancés mais ont été arrêtés car il fait à peine 4° à l'étage. Du coup, le plâtre pour les joints du placo ne tient pas. Les ouvriers sont donc partit et reviendront quand il fera une dizaine de degrés à l'intérieur plusieurs jours de suite. Idem de mon côté. J'ai commencé à lasurer les portes mais il faut 15° pour faire ce travail .....

 

Du coup, je me suis rabattue sur la pose de la terrasse en bois sur le balcon

 

 

Sauf que je suis tombée en panne de plots et comme nous sommes au mois de Mai, les ponts s'enchainent et mon fournisseur est livré les lundis .....

Je viens donc juste de récupérer mes plots, sauf que là ..... Il neige.

 

Du coup, quoi faire ?

Parceque bouquiner au coin du feu, au bout de 7 mois, je sature .

 

Je me suis donc attaquée à la pergolat en fers à bétons du jardin du haut.

Elle commençait à prendre un air .... penché

 

 

 

Les dernières tempêtes de vent et le poids de la généreuse végétation qui l'embrasse en été ont eu raison de sa verticalité.

 

L'idée est donc d'utiliser des poteaux de bois et des lambourdes de bois dans le même esprit de ce que j'ai fais dans le jardin du bas

 

 

 

 

J'ai donc pris la masse pour enfoncer les souches et une scie à main pour couper les lambourdes à la bonne dimension. Les douches étant régulières, je ne voulais pas utiliser d'électricités "branchées" et c'est donc la perceuse sans fils que j'ai utiliser pour assembler la structure. Hier, profitant d'une mâtinée sans pluie, je me suis résolue a utiliser la meuleuse pour dégager les végétaux de la structure métalique.

 

 

 

Et voilà le résultat obtenu, ce matin, sous la pluie. Je cherche un moyen de l'étendre car elle est pour l'instant trop étriquée à mon gout.

 

 

Elle manque de "naturel" mais je ne doute pas que la végétation luxuriante qui l'entoure ne tardera pas a se développer. Il s'agit du monstrueux rosier Wedding day (qui piiiiiiiiiiiiiiiiiique), des gentils rosiers Guirlande d'amour et Minouchette presque dépourvus d'épines mais aussi de 3 clématites et d'un chevrefeuille.

 

 

 

Passez une bonne journée. Ici, pour changer, il pleut à moins qu'il ne neige .....

 

 

 

 

 

 

 

 


06/05/2017
9 Poster un commentaire

Un ptit café ?

Noël au balcon, Pacques en blouson

Brrrrrrrrrrrrr on se caille alors qu'hier on était en tee-shirt. On a perdu plus de 10 ° dans la nuit. Le coup de froid annoncé est bien là.

Mais bon, le soleil est presque là donc on va pas se plaindre.

 

Depuis maintenant 6 mois, je passe énormément de temps assise, sur mon banc, dans mon canap ou mon fauteuil à l'étage, des les transats du jardin du bas ou même sur le banc dans le jardin du haut.

Voilà donc les différents points de vue dont je dispose ma tasse de café à la main.

 

On rentre dans la cuisine, on prends une tasse, une cuillère de poudre qu'on insère dans le filtre et on appuit sur le bouton. Pendant que le précieu brevage coule, on tourne la tête à gauche et on passe un oeil par la fenêtre de la cuisine. Ellle a la particularité d'être au raz du sol et on bénéficie d'un premier plan sur le flox (sans devoir ramper) ou sur l'héllebore sans avoir à se mettre à quatre pattes dans l'herbe. Iris, aspérules, pommiers, coeur de marie et pulmonaires sont en boutons

 

 

ça y est, il a coulé. Le plus souvent c'est vers le transat de la terrasse que je me dirige. Il est en plein soleil, pret de la table où je peux poser un bouquin et il y a bien souvent le tabouret pour mon pied. 

Narcisses, graminées dorée, feuillage du houx, quelques cornuta et les puniers en fin de vue. Le parfum du daphné me chatouillait le nez jusqu'à la semaine dernière mais il est maintenant bien fanné. Le jardin du bas est très "jaune" au printemps. Il va progressivement blanchir puis virer au roses-mauve durant tout l'été.

 

 

Quand il est trop au soleil, je migre de quelques mètres et retrouve le transat à mi-ombre. Il sera dans quelques semaines noyé dans les roses mais pour l'instant, c'est sur le massif jaune que j'ai la vue. Les pruniers sont eux aussi toujours bien visible.

Juste en face de moi, le massif dit de la grange. Plantée à son pied et ravagé par Ma-Fi l'année dernière. Les monnaies du pape s'y sont ressemées et les nepeta commencent leurs 10 mois de fleurs.

A l'angle il y a le massif jaune, fait de feuillages et de formes. Il y a quelques fleurs (dont des roses jaunes) mais ce sont principalement les feuillages qui sont présents en force.

Su ma droite, le massif des pruniers. Envahit par les monnaies du pape. Plusieurs rosiers, hydrangeas mais aussi beaucoup de geraniums sont plantés et fleuriront tout l'été

 

Comme vous pouvez le voir, la bâche de l'étage est tirée.

Les travaux ont repri cette semaine. Les cloisons sont en cours de pose et cette semaine, se sera le ponçage ainsi que la pose de la terrasse en bois.

Du coup, j'ai grimpé à l'échelle

Que voit on depuis là haut ?

 

Et bien ceci

 

 

Maintenant que je suis de nouveau bipède, il m'arrive d'aller m'assoir sur le banc du jardin du haut.

Vue imprenable sur l'amélanchier en fleurs, mais pas que .....

 

 

Et quand je ne bois pas mon café dehors, je suis généralement soit sur la table de la pièce du bas (même vue que depuis le transat de la terrasse) ou à l'étage, installée dans mon canapé une chienne à mes pieds. ça manque serrieusement de tulipes mais Mr et Mme Campagnols les ont bien boulotées. il y a 10 jours elles étaient encore quelques unes. Il en reste trois ...

 

Passez de bonnes fêtes de Pacques. Je reste au chaud installée dans mon canapé avec le poële allumé.

 


16/04/2017
15 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :