les-cavaliers-du-Haut-Forez

les-cavaliers-du-Haut-Forez

Une journée comme les autres

Demain, ça fera 4 mois que je suis "à la callée ou en caisse" comme on dit ici.

4 mois d'arrêt, majoritairement assise sur mon banc.

C'est long mais j'ai pas d'autre choix.

 

Voilà donc comment j'occupe mes journées.

Le matin, après mon ptit dej, je commence toujours par m'occuper de Longlette et Bloudie qui sont dans ma grange pour cause de fracture du métacarpe de Longlette. Bloudie-nenette en profite pour passer l'hiver au sec, à l'abri du froid, le nez dans le foin.

 

 

 

 

Le repas de Longlette est une véritable pharmacie donc ma stagiaire Melle Pastille vérifie que j'utilise bien le bon produit au bon moment de la journée

 

 

 

Une fois le foin distribué et les litières débérassées des crottins, je descends aux Brunèles en faisant une étape chez le kiné.

Aux Brunèles, je retrouve mes deux débrousailleuses qui réinterprètent le proverbe "cheval crasseux, cheval heureux".

 

 

Cracra et Ma-Fi en profitent pour se rouler dans un "trukipu" grater un trou, ou cavaler après une bestiole dont elles seules connaissent l'existance.

 

Il est généralement pas loin de midi quand je rentre. Ayant suffisement marché pour la journée, le reste de la journée est généralement "au calme". J'alterne les activités comme la lecture, la bourellerie, un petit peu de jardinage ou de l'aquarelle comme la réalisation des cartes du SOL. Toutes les cartes sont réalisées à l'aquarelle et sont donc uniques. Elles ont commencé a arriver chez leurs destinataires et il semble qu'elles fassent plaisir. Je vous les présente donc dans leur totalité.

 

Comment ça, ma table de travail est encombrée ?

 

En même temps voilà pourquoi

 

 

 

 

 


08/02/2017
22 Poster un commentaire

Sur le chemin des Bruneles

Longlette et Bloudie (deux de mes juments) étant à la maison et ne pouvant toujours pas conduire le tracteur, je descends chaque jour trois poubelles de fumier aux Brunèles.

Depuis plus d'un mois, nous sommes en plein soleil à la maison alors que le brouillard est bien présent dans la plaine. Ces deux derniers jours, il hésite, monte, descends selon les heures voir les minutes.

Avec le froid, le givre est de retour et la descente se transforme en spectacle.

Voici donc quelques photos prises ces deux derniers jours

 

IMG_9477.JPG

 

IMG_9480.JPG

 

IMG_9581.JPG

 

IMG_9603.JPG

 

IMG_9621.JPG

 

IMG_9625.JPG

 

IMG_9629.JPG

 

IMG_9633.JPG

 

Et à la maison, nous étions en plein soleil

 

IMG_9578.JPG

 

Bonne journée. Givrée !!!!

 

Hélène


03/01/2017
4 Poster un commentaire

Seeds of Love, saison 4

Hein, quoi 4 ? ? ? Déjà la quatrième fois ? Meu non, c'est pas possible que ça passe si vite.

Bas si, c'est le premier janvier et si c'est l'occasion de vous souhaiter une bonne année, c'est aussi le premier jour du Seeds of Love d'Isabelle dont vous trouverez le réglement complet ici

Le principe est simple, proposer trois types de graines à trois personnes et demander à Isabelle de vous inscrire pour pouvoir participer.

Je peu vous garantir que vous ne verrez plus jamais un mois de janvier ni votre facteur de la même manière .

Bon moments et fou-rires garantis quand Isabelle publie les portraits des seeds lovers lors de leur troisième participation.

 

Cette fin d'année n'a pas été des plus facile pour moi. Double fratures des malléoles de la jambe gauche, assaisonée de problèmes de ligaments. du coup, je suis assez instablece qui ne facilite pas mes déplacements au jardin. J'ai entre autre découvert la pésence asssidue du "peuple souterrain" dans la partie haute du jardin qui m'est devenu inaccessible. Dommage car c'est là que sont principalement les vivaces.

 

La palette de végétaux proposée est donc logiquement moins développée que les autres années mais j'espère que vous y trouverez votre bonheur. Toutes les plantes proposées sont parfaitement rustiques car le jardin est perchée à 1 100 m dans un petithameau du massif central. Température ce matin ? -9°, pas chaud .....

Pour les saisons 2017 et 2018 au jardin, je vous propose

 

ASTRANTIA major blanche

 

ECHINOPS ritro ou boule azurée

 

MISCANTHUS sinensis adagio pour ces fleurs comme son feuilage

 

PAPAVER somniferum pink chiffon

 

STIPA tenuifolia spéciale terrain sec et plein soleil

 

SUCCISA pratensis rosea

 

Et maintenant, à vous de jouer. LAissez moi un commentaire avec le numéro qu'Isabelle vous a attribué et peut être que mes assistantes tireront votre numéro au sort, qui sait ?

 

A bientôt, ici ou sur vos blags car tout les ans je fais de belles découvertes grâce au sol.

 

 

 

 

 

Inflorescence du miscanthus en ce jour du 1° janvier

Je viens de procéder au tirage au sort. Il a été légèrement différent des autres années car je n'ai pas pu mettre les sabots à contribution. Deux juments sont enfermées au boxe et le sol au prés est complètement gelé. Je comence juste a tenir sur mes DEUX pieds et je ne suis pas du tout motivée pour retourner à la case départ (double fracture des malléoles, entorses multiples et sévères complété par une algodystrophie que les médicaments commencent à apaiser). Je nai donc pas voulu prendre de risques. Seules les truffes et moustaches ont participé cette année.

 

Voilà les numéro qui sont sortit de leurs pattes :

15, 18, 23, 38, 61, 68,70, 74,82, 87,91,105 et 148

 

La bataille a été rude car il y a eu un tirage au sort dans toutes les catégories avec jusqu'à 25 demandes pour 3 sachets. Il y aura donc forcément des déçues et j'en suis désolée.  Il ne devrait pas y avoir d'erreur dans les relevés des demandes car j'ai été aidé par une jardinière pour le faire.

 

Il y aura donc parmi les perdant, trois gagants d'une plante qui n'a pas été proposée car ramassée après l'envois de la liste de plante à Isabelle. Je ne donne pas les numéros car je ne sais pas encore à quel numéro je ferai l'envois et je n'ai pas noté les noms des participants.

 

De mon côté, étant sous opiacées depuis le début du SOL, je n'ai pas noté les noms des blogs ou personnes auxquelles j'ai fais les demandes. J'ai bien tenté de les noter mais c'est illisible ou le noms des végétaux ne correspondent pas aux numéros de ceux qui les proposent. Ne m'en veuillez donc pas si je ne vous laisse pas de commentaire de remerciements. Je me r'attraperai à l'ouverture des enveloppes

J'espère que vous aurez passé un bon moment lors de ce SOL 2017 qui fut pour moi "à part"

 

 


01/01/2017
65 Poster un commentaire

Fabriquer un piège à chenilles processionnaires du pin

Avant hier, alors que pour la première fois depuis deux mois (pour cause de malléoles en morceaux) je retournais aux Bruneles pour vérifier les clôtures avant le retour des juju, mon oeil a été attiré par le nombre de nids de chenilles processionnaires du pin. A peine deux arbres l'année dernière et plus de 20 cette année ....

Et accessoirement, il y a de la vie dans les nids

 

14.jpg 16.jpg

15.jpg

 

Ces chenilles urticantes sont particulièrement dangereuses que ce soit pour les chiennes, les juments ou nous. Les chiens et chevaux en meurent car les poils font gonfler la langue et empêchent l'air de passer. Pour nous, c'est direction les urgences. Elles descendent vers le sol car elles cherchent à s'y enterrer et y poursuivre leur vie et à terme se transformer en papillon nocturne

 

cycle processionaire.jpg

 

Les mésanges en sont les principales prédateurs. Plusieurs nichoirs sont prévus et je pense aussi installer des pièges à phéromones pour compléter le dispositif. Mais avant, il faut agir pour éviter de finir chez le véto.

 

L'année dernière, j'avais acheté des pièges. C'est pratique mais mes arbres ne sont pas "ronds" et les ptits bidules qui fixent les éléments du piège entre eux ont tendance à casser. Et puis 40 € le piège avec 20 arbres à traiter c'était pas possible financièrement

3.jpg

 

J'ai donc passé pas mal de temps sur le net a chercher comment bricoler un piège facilement.

 

Puis j'ai trouvé un chauffeur qui a bien voulu m'emmener chez "brico machin"

 

Voilà ce que j'ai ramené :

De la colle néoprène gel en gros pot (j'en utilise aussi pour le cuir)

Une plaque de PVC transparent 2 mm en 50 Cm X 1 m

Un tuyau de vidange de machine à laver

Deux jeux de joints sous porte pour éviter les courants d'air

 

Tout ça m'a couté 53 € et m'a permit d'équiper 4 arbres

 

Il faut ajouter, un cutter, une règle, une vrille (ou un électrificateur de clôture à visser) de la ficelle à ballot et une bouteille de 5 l d'eau

 

Avec le cutter et la règle, j'ai coupé la plaque pour obtenir 4 bandes de 12,5 cm  X 1 m

12.jpg

 

Puis j'ai coupé en deux les joints sous portes.

11.jpg

 

Avec la néoprène, j'ai collé la plaque au joint sans aller jusqu'au bout de la plaque

 2.jpg

 

Avec mon electrificateur, j'ai percé 4 trous à l'extrémité de la plaque

 8.jpg

 

J'ai ensuite enlevé l'écore du pin qui se desquamait sur une vingtaine de cm. L'objectif étant d'avoir une surface lisse et la plus "régulière" possible

7.jpg

 

J'ai ensuite mesuré la longueur de piège nécessaire pour faire le tour et toujours avec mon électrificateur percé 4 autres trous de l'autre côté de mon PVC

J'ai ensuite fais de la "couture" avec ma ficelle à ballots

1.jpg

 

Avec de la ficelle à ballots j'ai cherché à plaquer le plus possible le piège à l'arbre. Dans l'interstice laissé volontairement, j'ai inséré en force mon morceau de tuyau de machine à laver.

C'était pour moi le plus compliqué car je suis en béquilles et j'étais donc à bouts de bras. Avec un escabeau ou en utilisant des sandows, sangles à cliquer ou colliers en plastique ça doit être plus facile. Ayant  un peux plus 20 arbres à traiter je vais pouvoir tester différentes solutions que je partagerai ici.

En attendant, voilà à quoi ça ressemble.

4.jpg 6.jpg

 

J'espère pouvoir poster bientôt le résultat obtenu à savoir des bouteilles de 5 litres grouillantes de chenilles devenues inoffensives et qui finiront grillées au feu de bois.

 

Le principe est bien évidement recopiable, réutilisable, modifiable et adaptable selon vos besoins.

 

A bientôt

 

Hélène


04/12/2016
3 Poster un commentaire

Dans le rétroviseur Mars 2016

Vue le beau temps, Marie Claude nous propose de nous replonger dans les photos du printemps.

Dehors, c'est la tempête. Le vent souffle fort, très fort, il ne fait pas chaud et je suis toujours perchée sur ma paire de béquilles.

Balader ma sourie dans les photos du presque printemps est donc une parfaite occupation.

 

Ma photo favorite :

C'est la fin du mois, le soleil brille, il a fait fondre la neige et les bulbes sortent leurs nez.

 

 23.jpg


La mosaïque du mois :

En début de mois, le jardin sculpté par la neige, le gel et le givre

 

mosaique 2.jpg

 

 

Et après un rayon de soleil quand la neige fond

 

mosaique.jpg

 

 

Associations :

 20.jpg

 

Iris reticulés, crocus, perces neiges et pensées

 

Découverte, visite :

 

decouverte.jpg

 

Leucojum ou niveole  qui ressemble aux perces neiges mais en beaucoup plus grand.

 

Déception :

 

1.jpg

Les rats taupiers qui font leurs déjeunez avec les racines des hydrangeas

 

 

 

Travaux aux jardins :

Que faire quand le soleil brille et que la neige a fondu ?

La sieste pardi même si la température dépasse pas forcément les 0 °C

 

travaux au jardin.jpg

 

 

 

Et quand il neige, on fait des tas

 

 20.jpg

 

Le paysage du mois

 

 21.jpg

 

et puis comme elle occupe une grande place dans ma petite vie et qu'elle est elle aussi en morceau, voici ma jument : Longlette que le froid incite au jeux

 

5.jpg

 

 

Bonne journée.

Je m'en vais visiter vos blogs et profiter de vos fleurs de printemps

 


20/11/2016
5 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :