les-cavaliers-du-Haut-Forez

les-cavaliers-du-Haut-Forez

Le jardin au jour le jour 2013


Seeds of love 21014 J-3

Cette année est ma première participation à la géniale idée d'Isabelle : le seeds of love.

Celà consiste en un échange complètement gratuit de graines. J'aime l'idée, tout comme celle des trocs de plantes et vais enfin pouvoir participer.

 

Mais se seeds of love n'est pas que de l'échange, c'est aussi de nouvelles rencontres et du bricolage puisque les sachets sont "maisons".

Quoi de mieux à faire donc qu'une bonne tempête de neige pour réaliser ces petits sachets ?

 

La première étape consiste donc à découper des feuilles de papier-carton de couleur craft, s'équiper d'un tube de colle et d'un rouleau de scotch. Les noms latins et français seront ensuite notés au feutre sépia.

IMG_3464.jpg

 

Les graines fines sont triées de se qu'il reste des fruits secs avec la passoire à thé. Elle se révèle très pratique pour les graines fines mais inutilisable pour les graines trop grosses. C'est alors la pince à épiler qui est mise à contribution.

 

IMG_3474.jpg

 

Les noms sont vérifiés dans les livres, les catalogues et dans ma "bible de la vivace" : le guide Lepage
IMG_3472.jpg

 

Ma petite activité se passait plutot bien, et ma boite de sorbet se remplissait progressivement jusqu'à se que miss Pastille vienne y mettre ces moustaches et s'installe bien confortablement sur ma documentation ...

IMG_3468.jpg IMG_3467.jpg

 

Bas oui, elle désire participer elle aussi et m'aidera en jouant avec le rouleau de scotch ou en me chatouillant le nez. Elle vérifie également les noms, que c'est écrit droit sur les enveloppes et m'aide a les mettre dans la boite de sorbet

 

IMG_3482.jpg

 

La boite est maitenant plaine, elle n'attends plus que vos demandes pour se vider et j'espère que son contenu fera de nombreux et nombreuses heureux et heureuses.

 

La suite dans quelques jours


 

 



 


29/12/2013
11 Poster un commentaire

Dans le rétroviseur : Mai 2013

Après le club des cinq, Marie Claude nous propose une rétrospective du joli moi de Mai. Si le printemps a été assez pluvieux, ici il a été neigeux. Pas moins de 12 jours de neige pour se mois de Mai.

Mais se mois de Mai est avant tout celui où le jardin démarre, en cinq jours un massif change complètement et il n'est pas rare d'avoir des associations impossibles ailleurs comme de l’hellébore en fleurs avec du  géranium vivace ou des roses par exemple. 

 

Voici pour commencer quelques points de vue à commencer par le massif visible depuis la fenêtre de la cuisine

depuis la cuisine.jpg

 

 Il est volontairement très fleurit au printemps et il manquait de fleurs de milieu d'été mais j'ai comblé le manque avec la plantation de rosiers remontants et de vivaces. Se massif accueille entre autre deux pommiers en cordons bas mais la neige tombée le 25 mai a anéantit toutes les fructifications de pommes et de poires. 

 

Un autre massif qui n'a presque pas évolué depuis les 6 ans que je suis ici car le mur juste derrière est à refaire.

scéne de mélange 30 avril 5.JPG

Etant très bien exposé pour l'hiver, un viburnum bodnantense et un hamamélys pourpre profitent de sa chaleur. C'est également le premier massif "déneigé" par le soleil. Il y a donc logiquement à leurs pieds des vivaces printanières et des bulbes (éranthis, crocus, muscaris, tulipes ....)

 

Le massif du jardin du haut, planté il y a deux ans et ces nombreux rosiers

11 mai 4.JPG

 

Le massif du banc et son amélanchier servant de point focal au printemps.

IMG_0595.JPG

 

Puis, le moi de Mai étant celui des premières floraisons et des feuillages voici deux méli-mélo.

De fleurs :

montage.jpg

 

Et de feuillages

montage feuilles.jpg

 

 

Puis, Marie-Claude nous demande une découverte.

Grâce aux différents blogs que j'ai pu parcourir dans l'hiver et se début de printemps elles sont nombreuses. Le Brunera jack frost sera le symbole de mes pérégrinations blogesques. Elle est la bannière du blog du jardin de Bertille et j'aime vraiment énormément cette plante

 

 découverte.jpg

 

Ensuite : une déception et elle sera de taille. C'est cette fichue neige qui tombe le 25 mai et qui anéantit toutes les fructifications de pommes, poires et prunes ...

 

Le poirier conférence le 23 mai

IMG_1586.JPG

Et le même le 25 ....

IMG_9632.JPG

 

Même chose avec le pommier qui était couvert de fleurs. je ne mangerai pas la moindre pomme

joie.jpg

 

La dernière couche de blanc est tombée le 5 juin et croyez moi, en juin, on a envie de rose, de soleil, de pivoines et pas vraiment de blanc. Sa vous dissuade de sortir le nez de la couette

 

deux ou trois liens vers les articles du moi de mai

Fin mai, n'oublies pas ton bonnet

25 mai: vous reprendrez bien un peu de neige

Fleurs de Mai


19/12/2013
10 Poster un commentaire

Le temps qu'il fait

Impossible de définir le temps qu'il a fait se week end.

En une petite semaine nous sommes passés de l'automne et ses feuillages flamboyant à l'hiver. Le blanc a prit la place. Il reste quelques touches de couleurs mais elles se font rare et prennent alors toute leur importance.

La neige en Novembre, c'est arrivée une fois depuis les 6 hivers que je passe là haut. Là cette année c'est du costaud. La bonne neige bien épaisse, gorgée d'eau et donc lourde tombe sur des vegetaux pas encore en mode hibernation et fait donc d'importants dégâts se qui nous a valu un week end à la bougie.

 


 

Notre week end a donc vue défiler "les 4 temps"

Samedi matin, la neige est présente au sol mais pas en trop grande quantité et nous sommes au dessus des nuages et du brouillard. Nous profitons donc d'un levé de soleil comme on ne les fait "qu'en haut "

 

Mais la vue bien dégagée sur le Mont Blanc est mauvais signe : la tempête arrive...

En attendant, nous sommes les pieds dans la neige mais en plein soleil

IMG_2557.JPGIMG_2550.JPG

IMG_2540.JPG

 

Comme nous construisons un abris pour les juments, nous descendons voir le charpentier qui nous donne un coup de main pour les assemblages. Nous descendons donc en altitude et le brouillard monte ou descends selon les minutes masquant une partie du paysage

 

Nous sommes encore plus ou moins en automne mais cela ne va pas durer. Le vent se lève, coupe l'électricité et nous fait ressortir les bougies.

Au matin se sont pas loin  de 60 cm de neige lourde et grâce qui sont tombés et qui ont fait des dégâts. Le liquidambar vers le portail est fendu en deux à moins de 1 mètre de hauteur, le cotinus cogigria pourpre de la façade est lui aussi en partie cassé, il manque des branches au viburnum opulus et la haie du muret en pierre qui normalement atteint les 2 à 3 mètres de haut est complétement couchée sous des monceaux de neige.

 

IMG_2852.JPG

La "haie" qui dépasse normalement les 2 mètres de haut, il y a dessous du neilla tibetica, du viburnum lantanum, du physocarpus, du cornus, de la spirée et de nombreux rosiers.


IMG_2855.JPGIMG_2788.JPG

Le Liquidambard juste à côté de la haie est lui fendu en deux ....


IMG_2779.JPG

Je m’aperçoit bien vite en le secouant qu'il n'atteint plus sa haut d'origine. Il lui manque les deux grosses branches qui montaient vers le ciel

IMG_2089.JPG

Le même le week end u 11 novembre ...

 

Mais bon, ne nous plaignons pas, il fait beau. J'en profite donc pour partir faire le petit tour dans le bois juste derrière la maison avec mamie Terry. Les arbres avaient encore leurs feuilles donc les couleurs sont encore bien présente.

 

Se beau temps ne durera hélas pas. Se n'est pas qu'il se remet à neiger mais le brouillard arrive de je sais où et il est accompagné d'un vent vif qui givre intégralement le paysage. Il transforme les végétaux en sculpture de glace et je ne peu rester qu'une petite demi heure dehors si je ne veux pas finir moi aussi complètement givrée.

 

 

 

 



26/11/2013
5 Poster un commentaire

Floraison du 11 novembre

Dimanche, ni les chiennes, ni pastille, ni moi n'étions motivés pour sortir. Il faut dire qu'il tombe un mélange de pluie, de grésil et de neige, il  fait 3 °C et il y a du vent. Top pour un dimanche !!!

Cracra se décide quand même a venir avec moi nourrir les juments qui sont aux brunelles mais ne se fait pas prié pour rentrer au chaud et au sec. Mamy, elle; n'a pas quitté le poêle à bois et impossible de faire bouger Pastille. A se demander d'ailleurs où se situe la tête du reste du corps.

 

 IMG_1952.JPG IMG_1951.JPG  IMG_1910.JPG

 

En revanche, nous sommes gratifié d'un superbe couché de soleil

IMG_1775.JPG

 

Lundi est férié  et en plus d'être l’anniversaire de ma grand mère (11 novembre 1918, impossible d'oublier une telle date) il fait un temps superbe. Le soleil est de retour et réchauffe suffisamment l'atmosphère pour que je déjeune dehors et profite d'un petit bonheur : un café au soleil, sur le banc du haut en tête a tête avec le cornus kousa et le rosier fée de neige.

Après une sortie à cheval accompagnée de cracra en fin de matinée je passe mon après midi a finir de préparer le jardin à l'hiver. Chaque rosier et chaque arbuste est buté et du fumier bien décomposé (deux ans d'âge) est apporté à ceux qui n'en ont pas encore bénéficié.

Un second apport aura lieu au printemps donc vers avril. Je couvrirai le cornus kousa et le cariopteris quand des températures inférieures à -15 seront annoncées (en général entre janvier et fevrier). Les boutures sont installées dans leurs quartiers d'hiver depuis une petite semaine et semble en bon état.

 

La neige est annoncée pour jeudi à 600 mètres donc il est peu probable qu'on y échappe mais j'espère que les fleurs encore présente relèverons le nez ou que les boutons pourrons éclore car il en reste encore beaucoup.

 

En voici donc quelques unes parmi les fleurs encore présente au jardin en se Lundi ensoleillé (knok out, the fairy, lavander dream, sourire d'orchidée sont en plein boutons)

 

Le reste du spectacle est assuré par les feuillages persistants ou en habit d'automne, les fructifications, les écorces et les graminées tandis que les viburnum bodnandense et primevères attendent le froid pour commencer à s'ouvrir.


13/11/2013
0 Poster un commentaire

Auto portrait

Loupé !!!

Hier matin alors qu'il faisait un temps à ne pas mettre un chien dehors (ni un chat, Pastille n'a pas bougé de son tapis de la journée), je restais bien planquée derrière mon ordi à lire les portraits des différentes jardi-blogeuse et espérais passer à travers les goutes mais  Malo a penssé à moi.

Me voilà donc a devoir reflechir pour répondre au petit questionnaire qui tourne actuellement sur la blogosphère.

 

Moi en trois mots :

Euuuuuh : bordelique (se sera mon plus gros défaut), le plus autonome possible pour ne pas dire indépendante et posée  (c'est exceptionnel que je "grogne" mais dans se cas, il vaux mieu ne pas rester dans les parages, ça fait du bruit ......) .

 

Mon parfum :

J'en porte pas ou exceptionellement. Se sera donc le Chanel n°5 de ma grand mère et "L'eau de Lubin" pour des raisons familiales (mes arrières grands parents étaient parfumeurs du côté de Graces dans le Sud et travaillaient pour cette maison qui appartient maintenant à Guerlain)

 

Un film qui m'a marqué :

Pleins mais en se moment je dirais qu 'Harisson flower" est trop dans l'air du temps.

Pour ceux qui ne le connaissent pas c'est un photographe de presse qui part en Ex-Yougoslavie et qui est blessé. Sa femme part à sa recherche et se retrouve au milieu du conflit refusant de croire à sa mort. Elle finit par le retrouver dans un sale état dans un hôpital clandestin et le rapatrie en France. Il deviendra ensuite photographe horticole d'où le titre.

 

Le dernier bouquin que j'ai lu :

Je suis fille de documentaliste donc je suis toujours le nez dans un bouquin. Je pars pas en rando sans livre, même si la place et le poids sont calculé au cm pret. Cet été, je suis partie avec Alexandra David Neel et j'ai voyagé au Tibet depuis les bords du canal du Berry.

Je suis actuellement le nez dans le livre sur le papier d'Orsenna et je m'aprette a partir vers le Grand-Nord avec Jean Louis Etienne.

 

Mes enfants :

Je n'en ai pas par choix mais ma pensée évolue doucement .... tout doucement

 

Que m'apporte la Blogosphère:

Pleins de découvertes, des jardins, des végétaux mais aussi des personnes que j'aimerai réellement rencontrer.  ça m'oblige aussi à RANGER le jardin et CLASSER les photos bref à se qu'il soit un peu moins... bordelique

 

Et puis c'est aussi un moyen de partage notement de mes bidouilles de randoneuses à cheval. Mon matériel est en grande partie personalisée et j'ai parfois eu du mal a adapter du matériel pour un usage "féminun". Si mes adaptations peuvent aider d'autres personnes, je suis complètement d'accord pour qu'elles viennent piquer mes idées voir améliorer encore mes bricolages. Et puis, si moi jy arrive, il n'y a pas de raisons pour que d'autres y parviennent pas elles aussi.

Le blog me permet également de partager des moments de rando, des paysages, des rencontres et tous ces petits moments de bonheur que se soit mamy-terry qui joue a la balle comme un chiot alors qu'elle a 12ans, de jolis feuillages, un rayon de soleil sur le Mon Blanc, un matin givré, Bohême qui grandit ....

 

Mon object favorit :

Mes chaussures de marche : point d'union entre trois grandes passions : le jardin, les chevaux et les ballades à pied avec les chiennes.

 

Ma gourmandise :

Je dirais en premier le chocolat, mais le problème c'est qu'il fond dans les sacoches se qui ne facilite pas vraiment les opérations donc je dirais les cerises. C'est un fruit dont je rafole. C'est pour moi le symbole de l'été et je suis capable de monter à l'echelle chercher des ceries alors que j'ai le vertige. Et puis c'est un point commun avec ma jument et cracra. Longlette mange les feuilles, je me régale des fruits et cracra croque les noyaux. Je peu passer deux heures sous un cerisier

 

La chose un peu folle que j'aimerai faire:

Il y en as deux :

- Bosser à mi temps pour me permettre de rentrer chaque soir dans ma montagne (je travaille en Isère soit à plus de 100 km donc je rentre pas tous les soirs et celà me pèse de plus en plus)

- Prendre une année sabatique et partir à cheval en autonomie avec cracra faire un tour de France et pourquoi pas un détour en Belgique qui semble regorger de beaux jardins

 

Mon style de vêtements :

Pantalon sombre et haut coloré avec très souvent un joli collier yemenite ou syrien ramené par mon paternel. C'est valable dans toutes les situations (au travail, au jardin ou même à cheval) et en toutes saisons : j'ai actuellement un pantalon noir, un col roulé "rouille" (les températures du jour n'ont pas beaucoup dépassé les 5°C) et une toute petite croix ancienne yemenite en argent offerte par mon paternel pour mes 20 ans. 

 

Voilà pour ma contribution, je passe le flambeau à celui ou celle qui voudra

 

 


11/11/2013
2 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :