les-cavaliers-du-Haut-Forez

les-cavaliers-du-Haut-Forez

le journal de bord de l'equirando 2012


27 juillet : Dernière étape

Il nous reste une petite quinzaine de km à parcourir donc on prend notre temps. Inutile de se presser de plus que Lulu est à pied car la plaie de louragan c'est rouverte.

 

Il est donc pas loin de 10 heures quand on quitte l'élevage de Cabue ou nous étions depuis plusieurs jours.

Nous partons par le Gr qui nous évite ainsi la grosse route et le train.

Nous nous baladons entre les Haras et autres écuries de trotteurs pendant l'essentiel du parcours et ne tardons pas à rencontrer de nombreux cavaliers et c'est en groupe que nous rejoignons l'arrivée

 

 

A l'arrivée

 

 

Le reste de la journée sera dédié à l'installation des chevaux dans leur paddocks, l'apport de foin, d'eau, le montage de la tente et retrouver progressivement les amis au fur et à mesure de leur arrivée.

 


17/08/2012
0 Poster un commentaire

22 juillet: Feings-Soligny la Trappe

Nous partons tard car nos logeurs sont vraiment très accueillant et une des filles tient à monter à cheval. Impossible de partir avant. Et une fois de plus nous partirons plus chargés que nous sommes partit: cidre et confiture viendront compléter notre réserve. Rémi se régalera de la gelée de coings et je me chargerai de la framboise.

 

 

On repars dans les bois qui sont toujours aussi beau. Les allées constituent un dédale digne d'un parcours d'orientation de Trec national mais heureusement les numéros de parcelles sont notés à la fois sur la carte et sur les arbres ce qui facilitera énormément ma mission. Je me suis même pas perdu et au matin je ne l'aurais pas forcément parié ....

 

 

Au détours des chemins nous continuons de voir de jolis châteaux et de belle demeures. Les maisons sont maintenant bordés de briques et à la sortit des bois nous sommes dans les céréales.

A Soligny la Trappe nous sommes logés par les moines trappistes. Lulu fait la rencontre du Frère François qui est un véritable personnage doté d'un sens de l'humour hors du commun.

 

A notre arrivée, une équipe équirandine est déjà présente. Il s'agit d'une paire de franches-montagnes attelés et de deux cavaliers. Ils logent à quelques km de là et partent à notre arrivée.

 

 

hélène


26/07/2012
0 Poster un commentaire

23 juillet : Lulu est piéton

Le soir, à l'abbaye de Soligny la Trappe nous découvrons sur Louragan une plaie de garrot. En plus d'avoir "un trou" il est gonflé et chaud. C'est pas un bon présage...

On le tartine de bétadine et de dermaflon.

Au matin, la plaie a bien dégonflé mais hors de question de seller. Lulu se retrouve piéton. Il en profite pour le mouiller régulièrement avec de l'eau froide se qui assainit la plaie.

 

 

 

La journée est donc volontairement écourté avec moins de 15 km à parcourir.

Elle est également écourtée par une erreur de lecture de carte car en 3 km on en a fait pas loin de 7. Me demandez pas comment, j'en sais rien !!!

C'est en rencontrant deux papy que je découvre que nous sommes au bon endroit mais ça fait moins d'une heure que nous sommes partit alors qu'il en aurait logiquement fallut minimum deux pour y arriver.

On poursuit par de la petite route (donc à pied pour tous les 3) et arrivons ainsi à Moulin la marche. Rémi étant en manque de clopes, en attendant l'ouverture du tabac  on dévalise la boulangerie puis nous profitons de la fontaine pour permettre aux chevaux de boire avant de nous poser à l'ombre.

 

Puis nous croisons un cabinet véto. On s'y arrête le temps que l'un des membres du cabinet regarde le garrot de Louragan. Il confirme le diagnostic et le mode de soins: Dermaflon et marche à pied.

Nous serons logés le soir par un agriculteur qui nous prête un pré.

Dans la soirée Louragan part à Vrigny chez la maman de Pauline à quelques km du haras du pin pour lui permettre de récupérer et de commencer à cicatriser.

Cracra fera quand à elle la rencontre de Cow Boy qui vient du même élevage qu'elle : les borninrosebud de Toulouse

 

 

 

 

Rémi et moi continuons tous les deux le lendemain

 

Hélène


26/07/2012
1 Poster un commentaire

24 juillet: Tous les deux

Louragan part au matin avec Bloudie vers Vrigny où il passera deux jours au prés pour cause de plaie au garrot pour Louragan. Bloudie l'accompagne pour éviter qu'il démonte les clôtures.

Rémi et moi poursuivons à cheval.

 

Ce ne sera pas notre meilleur souvenir de la randonné. Les chemins sont soit défoncés, soit inexistants soit bouchés. C'est au choix mais à chaque fois le résultat est le même : demi tour et goudron. Au départ nous devions faire à peine 25 km mais au final ce seront plus de 30 qui seront parcourus.

A 7 km de l'arrivée alors que nous sortons du GR défoncé, accompagné d'ornières et de trous de glaises nous décidons de poursuivre par la route. La petite route est bien mieux que les chemins pourrit dans lequel nous tentons de circuler depuis le matin. Au final nous aurons fait la majorité de l'étape à pied

 

En revanche, les paysages sont superbes. Nous alternons les haras et les châteaux. C'est un régal pour les yeux. Les colombages apparaissent, nous sommes au milieu des chevaux dans une vrai carte postale.

 

 Au château de ? (désolé j'ai oublié le nom) nous trouvons une dame âgée qui nous propose de l'eau pour les chevaux. Elle a jamais vue autant de chevaux autres que les siens sur son domaine depuis des années. Le chemin est privé mais la dame nous autorise le passage. le domaine est décrépis mais montre de superbes installations typiquement normande. On se poserai bien sur la terrasse sous le cèdre avec un thé ou un cocas bien frais  

 

 

 

 

Hélène


26/07/2012
0 Poster un commentaire

25 juillet: Pause à l'élevage de Cabue

Mercredi. Nous sommes en pause forcée. Nous avons plusieurs jours d'avance et nous découvrons que les arrivées ne sont pas possible avant vendredi 13h00.

On en profite pour nous faire présenter l'élevage de schetlands où nous sommes.

180 poneys, 47 poulinières et 47 poulains vivants cette année et une bonne dizaine d'étalon dont l'un des plus titrés en France. En même temps, même en étant pas spécialiste, il est vraiment magnifique ce poney.

Pensant offrir nos bras nous partons chez la maman de Pauline rencontrée grâce au forum BIR (cracra = Borninrosebud et caétéra et borninrosebud = BIR) et propriétaire de Cow-boy qui est beau mec noir tricolore. Au départ nous voulions les aider à rentrer leur foin, mais ça se finira en repas autour d'une table avec dégustation de produits locaux : cidre, fromage et prunes et légumes du jardin. On c'est tout simplement régalé. Puis nous préparons notre journée du lendemain : journée plage qui aura lieu à Colleville sur mer.

 

Puis nous sommes aller récupérer Bloudie et Louragan qu'elle avait en pension depuis deux jours pour cause de plaie au garrot pour Louragan. Bloudie était là pour éviter qu'il démonte la clôture et ces quelques jours de repos ne lui font pas de mal non plus. Les prairies normandes sont réellement bénéfiques.

 

Les photos dès que possible

Hélène


26/07/2012
0 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :