les-cavaliers-du-Haut-Forez

les-cavaliers-du-Haut-Forez

La plante du mois


La plante du mois : Mars : les primula, veris, vulgaris et auricula

En mars, les prés prennent la couleur jaune, crème ou plus foncé. 

Le jardin fait de même, l'herbe jaunit

 

Grâce à qui ?

Les primevères et les coucous. On les trouve partout, dans les prés, les talus de l'autoroute, les jardinières du voisin mais aussi l'herbe du jardin où elle se ressème toute seule.

 

Le coucou ou Primula veris est une plante spontané en Europe et en Asie.

 

Il faut éviter de les prélever dans la nature car la population a été fortement décimée suite à la cueillette excessive et l'utilisation d'herbicides. Il est préférable de prélever des graines et les cultiver dans l'herbe ou dans les massifs. L'exposition idéale est la mi ombre en lieu frais voir humide.

 

primula_veris.jpg

 

Le coucou peut être employé en cuisine et pour ces propriétés médicinales. Ces feuilles se consomment crues ou cuites comme légume. Les fleurs peuvent servir a décorer les salades, faire des tisanes rafraichissantes ou après fermentation du vin de coucou.

L'infusion de coucou est recommandée pour les maux de tête, vertiges, spasmes nerveux de l'estomac, insomnie ou constipation. L'infusion se fait avec 30 g de fleurs fraîches ou séchées dans 1 litre d'eau bouillante; laisser infuser 15 mn, filtrer. En boire 3 tasses par jour après le repas.

Une lotion ou pommade de coucou favorise la disparition des boutons, des rides et problèmes de peaux.

 

 

 

 

La Primula vulgaris ou primevère acaule est elle plus présente dans les jardins où à leur proximité car elle s'en échappe facilement. Depuis quelques années, il en existe des cultivars colorés, doubles qui eux, sont presque stériles. Elle aime les sols ordinaires et les expositions assez ombragées. Le pied des arbustes ou la compagnie de bulbes est idéale. La primevère s'affiche au printemps puis ce fait discrète et laisse la place à ces compagnes de plantation sans demander les moindres soins.

 

38.jpg

 

Les miens me viennent en majorité du jardin de mes parents où elles sont présentent en très grands nombre. J'ai complété avec des bleues ou doubles pour changer des blanches, jaune ou roses pâle

 

7.jpg 39.jpg


Comme le coucou, la primevère acaule a la propriété d'être astringente et antispasmodique. 

Dans l'antiquité, on la prescrivait contre les rhumatismes, la paralysie et la goutte. 

De nos jours, on préconise l'infusion de racines pour les migraines ainsi que ces propriétés sédatives. En Amérique, on recommande une teinture en cas d'anxiété ou d'insomnie et jadis, on en faisait une pommade pour les plaies.

 

 

Il y a aussi au jardin de la primula auricula que j'ai acheté l'année dernière. Elle commence juste à fleurir et est plantée en pot en compagnie de carex, pierris et cornouiller à bois jaune.

 

primula.jpg

 

La Primula denticulata est aussi plantée dans les massifs mais, si les boutons sont bien là, elle n'a pas encore commencé à fleurir. Patience patience ...

 

 

 


28/03/2016
6 Poster un commentaire

La plante du mois : Février, l'hamamelis

J'ai un eu de retard sur la publication car nous sommes le 04 mars. Ces derniers jours ont été un peu compliqués à gérer car Lonlon a avorté. Pas facile, mais la jument va bien. Aucuns symptômes de quoi que ce soit et puis elle est là et ça me suffit. Le foetus est partit pour autopsie mais il était lui aussi totalement normal. Des prises de sang ont été faite, j'attends les résultats, on verra bien ce qui ressort

 

 

Et puis, la "jardinothérapie" est le meilleur des médicaments (avec le coup de pied au cul .... ) et ce mois ci, il y en a deux qui sont couverts de fleurs.

Ce sont les hamamélis

 

 

21.jpg 16.jpg

 

 

L'arbuste est originaire de l'Est de l'Amérique du Nord où il est spontané dans les bois.

 

La plante se ramifie dès la base lui donnant un air de buisson atteignant 3 à 4 m dans son milieu d'origine. Les feuilles sont ovales et revêtent des couleurs d'or à l'automne.

Les fleurs sont des glomérules qui apparaissent au coeur de l'hiver et sont suivit de fruits secs noirs contenant des graines blanches comestibles ne murissant pas avant l'été suivant.

 

L'origine du nom est incertaine.

En grec, "hamamelis" signifie fruit pyriformes alors que pour les américains ce nom est le résultat de l'association de deux mots . "Hama" = en même temps et "mélis" = fruit; en raison de l'apparition des des fleurs au moment où les fruits de l'année précédente arrivent à maturité. 

En Amérique, l'hamamelis est associé à la sorcellerie, et ces rameaux fourchus servent de baguettes divinatoires pour la recherche d'or.

 

L'emploi de l'hamamélis par les indiens d'Amérique est très ancien. Avec les feuilles et brindilles, ils faisaient des décoctions et pommades qu'ils appliquaient sur les douleurs musculaires , entorses, ecchymoses et bains d'yeux.

 

De nos jours, l'emploi de l'hamamelis est orienté vers le traitement des diarrhées, saignements de nez et varices. Il calme également les piqures d'insectes, les brûlures et les yeux fatigués.

 

L'infusion se prépare avec 30 à 45  g de feuilles, brindilles ou écorces et 1 l d'eau bouillante. Laisser infuser 10 minutes, égoutter et boire à volonté pour calmer les affections intestinales et pour les usages externe, faire une décoction plus forte en doublant la dose de plante.

 

 

 

2.jpg IMG_7231.JPG25.jpg
Couleur d'automne

 

Et cette année, le jaune est couvert de fleurs depuis mi-janvier et le rouge prends le relais depuis une dizaine de jours

 

1.jpg 2.jpg


05/03/2016
4 Poster un commentaire

La plante du mois : Janvier l'hellébore

Nouvelle année, nouvelle rubrique.

Depuis un moment j'ai récupéré le livre "Herbes" de Roger Phillips et Nicky Foy

A tous les deux, ils ont publiés de nombreux livres (éditions la maison rustique) qui sont pour moi de véritables bibles et dont je consulte régulièrement les différents livres présents dans ma bibliothèque

 

A chaque ouverture de ce livre, je fais des découvertes. Il m'a donc inspiré cette nouvelle rubrique.

L'objectif ?

Présenter en détail une plante présente au jardin et particulièrement voyante au jardin.

En janvier, se sera l'hellébore

 

En double

 

montage helebore.jpg

 

 

Ou en simple

6.jpg 8.jpg

hellebore picotee 2.jpg hellebore picotee 4.jpg
hellebore picotee.jpg

 

La plante

Le genre réunit plusieurs espèces originaires de l'Europe centrale où elle pousse de façon spontanée dans les bois et fourrés en zone de montagne.

Les racines sont courtes et émettent directement les fleurs qui ne naissent pas des feuilles mais bien du collet. Elle fleurit au bout de deux ou trois ans, après le semis qui est facilement spontané. Elle craint toutefois d'être transplantée et il faut attendre 6 à 7 ans avant de la diviser. 

 

Le nom vernaculaire de l'hellborus niger fait référence aux racines de couleurs noire tandis que son nom vernaculaire réfère à sa floraison hivernale.

 

Médication, croyances populaires et magie

 

Selon Pline , qui contrairement à ce que j'avais écrit n'est pas née plusieurs siècles avant JC, mais en 23 Après JC et mort en 79 pas loin de Pompéi lors des éruptions du Vésuve (correction de mon super papa qui m'a envoyé un mail pour m'annoncer mon erreur)  on utilisait déjà la Rose de Noël comme purgatif pour traiter les "manies"

Il y a peux de temps que l'on prescrit la racine séchée et pulvérisées pour l'hystérie et le trouble nerveux. Mais la plante est avant tout un violent purgatif toxique à ne prendre que sur prescription médicale. La racine fraiche peut également causer de violentes irritations sur la peau.

 

Il semble également que la Rose de Noël ai été associée à la sorcellerie et à la magie. On arrachait les racines en proférant des incantations mystique avant de les agiter au dessus de la tête du bétail pour le protéger du mal.

 

 

Je sais pas vous, mais moi, l'hellébore, je la vois d'une autre façon depuis que j'ai lu l'article qui lui est consacré.

 


02/02/2016
5 Poster un commentaire

Recherche

Vous recherchez ? :