les-cavaliers-du-Haut-Forez

les-cavaliers-du-Haut-Forez

Dans le rétroviseur : Mars 2015

Alors que jeudi dernier je savourais un moment de soleil par plus de 15°C, samedi matin, nous étions en hiver. Oui en hiver, le jardin était blanc, froid, mouillé et j'entendais le bruit caractéristique du tracteur qui pousse la neige dans l'après midi. Dommage car de très nombreux rosiers profitaient de la clémence du climat pour refleurir. Le jardin était presque plus fleurit mi novembre que mi aout ...

Mais bon, je vais pas me plaindre, si je voulais pas d'hiver froid et de neige il me suffisait de rester dans la plaine.

 

Marie Claude après nous avoir présenté les dernières floraisons de son si joli jardin subissait elle aussi un coup de mauvais temps et se replonge alors dans le printemps et le mois de Mars. Elle nous propose de publier une rétrospective du mois de mars dans nos jardins ce que je fais avec plaisir.

 

 

 

 

 

 

Mars est pour nous le mois du changement. Les fleurs d'hiver commencent à finir (et elles sont nombreuses au jardin) et celle du "premier printemps" sortent chaque jour un peux plus. C'est aussi un mois de contraste , un jour vous prenez le café au soleil scotchée par le bleu des iris bulbeux et le lendemain il fait -15 °C avec du vent, il neige et les iris ont disparut

 

Je vais donc suivre le modèle proposé par Marie Claude en remplaçant le bouquet (dont je fais rarement de photos) par un paysage prit dans un périmètre de 5 km autour de la maison.

 

Photo préférée :

Ce sera Bohême : ma poupette de compet. Imaginez que vous attendez 5 ans une première fleur. Comme la plante est fragile et de croissance lente, vous lui apportez tous les soins possibles, arrosage, engrais, amendement à la plantation, paillage, film de protection en hiver .... Bref la totale. Et puis un matin, pouf, une fleur. Oh pas une simple fleurette, la plus belle fleur de la terre, du monde et même de l'univers.

 

Et bien voilà, le 3 Mars je suis dans le même état. Pour la première fois, je pose mon fessier sur le dos de Bohême. 5 ans que j'attends. Autant dire que j'ai le palpitant qui palpite et le sourire jusqu'au zoreilles.

 

10.jpg

 

 

La mosaïque du mois

 

mosaïque.jpg

 

Elle représente assez fidèlement le mois avec des fleurs d'hiver et du premier printemps. Je les aie numérotées car certaines ne sont pas très courantes.

 

1 : L'Hamamélys en plusieurs coloris, en fleurs depuis le mois de janvier.

2 : Omphalodes verna : c'est une plante indigène couvertes de petites fleurs bleues. Sol acide et mi ombre sont nécessaire. Elle fleurit puis disparait avec les premières chaleurs

3 : Abéliophyllum ou Forythia blanc de Corée. C'est un arbuste de sol acide. J'ai eu du mal à le trouver mais il vaut le coup car il fleurit très tôt, résiste à -25 °C et sent l'amande. Si vous le croisez, n'hésitez pas

4 : Iris bulbeux.

5 : Epimedium sagitatum. Il est un peux plus grand que les autres et fleurit en avril. Les premières feuilles ont une couleur caramel particulièrement belle.

6 : Une primevère. Oui mais c'est primula eliator. Un peux comme un coucou mais rose foncé

7 : Geranium pyrenaïcum bill willis. C'est un endémique des Pyrénées. Il fait comme l'ours brun, il hiberne, mais quand il se réveille c'est un pur bonheur. En avril il se mélange aux corydalis et forme une jolie tapisserie au ras du sol à mi ombre

8 : Puschkinia : un petit bulbe qui se naturalise

9 : Hellébore picotee. Elles sont de plus en plus nombreuses d'autant plus qu'elles se ressèment un peux partout

10 : Corylopsis pauciflora. Comme l'abéliophyllum c'est une fleur de fin d'hiver. A fleurs jaunes en février-mars ressemblant un peux au noisetier pour le reste de l'arbuste

11 : Daphnée mezereum. C'est la caduque. La persistante ne résiste pas ici. Attention elle est aussi toxique que parfumée. Elle fleurit à la fin du mois

12 : Lonicera fragantissima. Juste à côté de la porte pour profiter du parfum

13 : Viburnum bodenandense. Un classique, fleurit tout l'hiver. Plus il neige et plus il fleurit

 

Une belle découverte, une sortie intéressante

 

Se sera l'iris bulbeux. Plantés en nombre à l'automne en sol drainant. Ils sont d'un bleu !!!!!!!

 

21.jpg 27.jpg
29.jpg 30.jpg

 

Une déception :

 

Ma fois, je m'en souviens pas, et c'est tant mieux

 

Une association :

 

13.jpg

 

Quand on se penche un peux et que la neige a bien voulu fondre, on découvre toute une palette de plantes en fleurs et c'est que le début. On en profite donc à fond car on est jamais à l'abri d'une couche de blanc

 

 

15.jpg

 

 

Paysage

Comme je fais pas de photos de mes bouquets, voici un petit morceau de montagne. Et parfois, en mars, il neige

 

11.jpg

 

C'est la route qui mène au village depuis le col. Les maisons sont juste derrière les balles d'ensilage

 

Aménagements, bricolage ...

 

C'est la nouvelle rubrique de l'année. Je vous présente donc "kiquouik" ma copine

 

profite avant la pluie.jpg

 

Livrée avec la maison.  Ressoudée, tordue, et un peu percée dans le fond. Tout le village sait quand je l'utilise car elle a un bruit caractéristique qui lui a valut son surnom.

"Kiquoik, kiquoik, kiquoik " et en ce mois de mars elle bosse car entre les crottins du matin et les végétaux à composter, elle manque pas d'occupation.

 

 

 

Et puis, comme la rétrospective du mois de mars a fait revenir le soleil, je vais en profiter pour passer le nez dehors et rentrer quelques buches. A bientôt, avec le soleil

 

 



25/11/2015
6 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 111 autres membres