les-cavaliers-du-Haut-Forez

les-cavaliers-du-Haut-Forez

COMPOSITION D'UN SOL

Suite aux demandes, voici un premier document sur les caractéristiques physique d'un sol. Il permet de comprendre le second document (bientôt en ligne) sur comment savoir à quel type de sol on a sous les pieds et comment faire une analyse de sol sans matériel pro et comment l'interpréter.

 

Le sol, c'est comme la patisserie, il y a des ingrédients simples à connaitre et je vous les présente ici. L'argile serait l'oeuf, les minéraux :  la farine et le lait : l'eau du sol (on parle de fraction liquide). On ajoute à celà de la levure boulangère pour avoir de la vie et de l'oxygène.

 

C'est un document destiné aux CAPA adultes de différents horizons. J'espère pouvoir utiliser les cours tels que je les rédige mais pour l'instant, j'ai pas trouvé la clef (je pense que des pdf doivent pouvoir se mettre en ligne, il faut que je cherche ......) 

 

Les constituants du sol 

 

Tout les sols contiennent les mêmes éléments. C’est leur proportion qui varie. Ces éléments peuvent se classer en quatre fractions 

 

 

La fraction solide est composée de deux sortes d’éléments :

  • Les éléments minéraux
  • Les éléments organiques.

 

La fraction minérale est à base de roches plus ou moins grosses. il s'agit de sables, limons, argiles, calcaires, oxyde de fer …. Ils proviennent de la roche mère ou d'un apport fait par l’homme comme un sablage ou un amendement calcaire (apport de chaux sur certains sols).

 

Les éléments organiques sont les débris végétaux et animaux. Ils proviennent de la mort d’être vivant mais peuvent également être apportés par l’homme comme le fumier.

 

La fraction liquide est composée d’eau dans laquelle sont dissoutes des substances solubles provenant à la fois de l’altération des roches, de la décomposition des matières organiques et des apports de l’homme (ex : apport d’engrais soluble)

 

La fraction gazeuse du sol est composée des mêmes gaz que l’air avec en plus des gaz provenant de la décomposition des matières organiques et de la respiration de la faune du sol.

 

 

I) La fraction solide ou les constituants minéraux :

Ces constituants représentent 80 % du poids de la terre humide et peuvent être classés par leur grosseur ou granulométrie ou d’après leur nature minéralogique et chimique.

 

1) La granulométrie :

Elle classe les éléments du sol en fonction de leur grosseur et permet ensuite de déterminer le pourcentage de chaque composant.

 

La classification des éléments fins est la suivante :

  • argiles : inférieure à 2 microns soit 002 mm
  • limons : de 2 à 20 micron soit 0.002 à 02 mm
  • sables : de 0.2 à 0.2 mm
  • graviers : 2 mm à 2 cm
  • cailloux : 2 à 7.5 cm
  • pierres : 7.5 à 25 cm
  • blocs : plus de 25 cm

 

 

Dans chacune de ces granulométries on distingue 2 grands groupes de minéraux.

  • Les pierres, graviers, sables et limons  qui sont des minéraux inaltérés car ils ont la même composition que la roche mère dont ils proviennent.
  • Les argiles, le fer ou l'humus qui ont subit une modification chimique par rapport à la roche mère. Ces particules minérales sont si fines qu’elle se présentent sous forme d’une sorte de « colle » que l’on nome colloïdes. Ils vont permettre la liaison entre les éléments du sol et former des agrégats.

 

2) Propriétés des éléments sableux :

 

Les propriétés des éléments sableux dépendent de leur nature et de leur grosseur. L’analyse granulométrique a pour but de définir la texture d’un sol et d’expliquer son comportement vis-à-vis de l’eau, de l’air et donc de l’état des végétaux présents sur le sol.

 

Les pierres et graviers ne font que réduire la proportion de terre fine à la disposition des racines. Ces éléments grossiers favorisent le drainage naturel du sol.

 

Les sables grossiers rendent le sol filtrant et léger. Les grands espaces qui les séparent favorisent la pénétration de l’eau dans le sol qui devient perméable et filtrant. Ces sols facilitent les échanges de température avec l’atmosphère et se réchauffent vite au printemps. Le sol est donc léger et facile d’accès pour les racines

 

Les sables fins ont tendance à se tasser sous l’action de la pluie qui va alors former une croûte en surface. Ce type de sol est dit battant. Ces sols retiennent l’eau et s’opposent à l’infiltration de l’eau en profondeur. Il est imperméable en surface et ashyxiant pour les racines et les microbes nécessaires à la vie du sol.

 

 

 

3) L’argile : colloïde minéral :

 

 

Les éléments sableux sont enrobés d’une sorte de pâte qui agit comme de la colle et les réunis en petits agrégats dont dépend la structure du sol. Ces colloïdes peuvent avoir deux origines :

  • minéral comme l’argile
  • organique comme l’humus.

 

Lorsque l’eau s’évapore les colloïdes passent par plusieurs états intermédiaires. L’argile est fluide dans une flaque d’eau, pâteuse dans de la boue et solide dans la terre sèche.  L'argile se comporte comme une éponge. Lorsqu'il y a de l'eau, elle s'en gorge le plus possible, prends du volume. Une fois sèche, l'argile est compliqué à ré humidifier. 

 

Les sols argileux sont donc lourds en hiver et très drainant en été.

 

L'argile a également la particularité de s'associer à l'humus (avec l'aide du calcium) afin de former le complexe argilo-humique sans qui l'humus n'est pas utilisable par les végétaux.

 

 

II) La fraction organique :

 

 

Un sol prend naissance dès que la moindre vie végétale et animale vient s’installer dans les premiers débris d’une roche. A la mort des êtres vivants, leur substance s’incorpore au sol et se mélange aux substances minérales. Ils représentent les constituants organiques. Contrairement aux minéraux, la fraction organique est en perpétuelle évolution.

 

  • Les propriétés de l’humus :

L’humus joue un rôle majeur dans la fertilité des sols. L'humus stabilise sa structure (en formant le CAH , voir juste au dessus), il facilite la circulation de l’air et de l’eau, il agit sur la capacité de rétention en eau. Associé à l’argile dont il partage le couvoir colloïdal il forme le complexe argilo-humique, l’humus constitue une réserve nutritive essentielle pour la plante.

 

 

III) La fraction liquide du sol :

 

Les constituants liquides (eau et sels minéraux dissous) représentent la solution du sol. L’eau du sol se présente sous deux formes : l’eau libre et l’eau retenue dans le sol.

Lorsqu'elle est trop présente, elle peut être éliminée par drainage ou par des plantations adaptées comme le saule, l'aulne, le frêne ....

 

  • L’eau libre est l’eau qui circule librement dans le sol entre les pores grossiers ou plus petits (supérieurs à 10 micromètres
  • L’eau qui est retenue par les constituants du sol occupe les pores moyens et fins (inférieurs à 10 micromètres). Cette eau est retenue par différentes forces et se subdivise en deux parties :
      • l’eau capillaire absorbable par les racines
      • l’eau liée, qui forme une fine pellicule à la surface des particules du sol et qui, retenue très énergiquement, n’est pas absorbable par les racines.

 

 

 

 IV) La fraction gazeuse du sol :

Elle est aussi  appelée atmosphère du sol. Sa composition est souvent voisine de celle de l'air. Elle dépend principalement de deux facteurs

 

  • la proximité de l'atmosphère, c'est-à-dire la profondeur dans le sol
  • l'activité biologique du sol car les animaux du sol respirent et meurent dégageant des gaz spécifiques liés à la décomposition.


03/04/2020
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 146 autres membres