les-cavaliers-du-Haut-Forez

les-cavaliers-du-Haut-Forez

Un air de printemps

Ici comme ailleurs, les températures n'ont rien à voir avec se qu'elles devraient.

Normalement, début mars, il fait -10 à -15, ça ne dégèle pas de la journée et la neige couvre le sol.

Cette année, il fait 5° le matin et le thermomètre grimpe jusqu'à 20 la journée.

 

Du coup, le jardin prends de la couleur et ces différents habitants profitent de ces belles journées

 

 

 

 

Le jardin se colore progressivement

 

Les hélébores ouvrent leurs coroles plus ou moins colorées

 

 

 

Elles sont de plus en plus nombreuses au jardin

En simple, double, colorées, blanches ....;

 

Dans le massif jaune orangé, elles tiennent compagnie aux carex et au corylopsis dont j'attends la floraison avec impatience

 

 

Il prendra le relai de l'hamamelys, en fleurs depuis plus de deux mois, couvert de fleurs parfumé de miel

 

Et puis dans le jardin du haut, c'est le lonicera fragantissima qui embaume

 

Pas de doutes, ajoutez quelques crocus, perces neige, iris réticulé et Ma-Fi vous le confirmera

 

ça sent le printemps !!!!!

 

 

 


15/03/2019
2 Poster un commentaire

Au soleil

Le jardin a mis son manteau blanc.

Contrairement à moi, il hiberne.

 

Ce mois de janvier a été particulièrement intense et parfois compliqué à vivre. Il va me falloir du temps mais je vais bien.

Grâce à Marie, ma petite soeur, nous sommes tous parties quelques jours au soleil entre Noël et le jour de l'an.

 

Pays de couleurs,

Pays où les pigeons sont verts fluo,

Pays du soleil,

Pays où les camélias qui font 5 mètres de haut et où l'on s'installe à l'ombre d'un mandarinier.

Pays des pasteis de nata et de la francesina

Pays où les trottoirs se transforment en oeuvre d'art

Pays de production de la 2 CV

Pays de l'Alter-Real et du Lusitanien

 

D'autres diront que c'est le pays du Porto, du fado et les azuleros. Se sera surtout 5 jours en famille a rechercger les bâteries, se ballader au soleil, buller au jardin public. 5 jours de pause (sans chiennes ni juments), 5 jours entre parenthèses pour recharger les bateries.

 

Allez venez, on prends le bus, le TER, le TGV puis l'avion et je vous enmène à Porto

 

 

 

 

 

Après ce voyage en couleurs, je vous enmène en noir et blanc, dans le détail des toitures, pavages et de la vi quotidienne

 

De retour de ce pays du soleil et de la couleur, me revoilà dans ma montagne enneigée.

 

Un rayon de soleil passe par la fenêtre, je vais en profiter pour aller voir Longlette et Untuition puisque Bloudie est partie et que Bohême est dans la plaine chez un ami.

 

Portez vous bien

 


07/02/2019
1 Poster un commentaire

De l'atome à la tome pour 2019

2019 devrait être une année particulière et plus particulièrement l'hiver.

 

Untuition rime avec gros bidon avec une naissance prévue entre fin février et début mars 

 

 

Inséminée et déclarée gestante le 10 avril. Petit bout de nez prévue autour du 10 mars chez le véto.

 

Mais de mon côté, l'hiver sera également plein de changement.

J'avais demandé cet été une rupture conventionnelle de mon contrat de travail.

Elle m'a été refusée et à la rentrée j'ai été catapultée prof de chimie !!!!!

 

Moi, prof de chimie laughinglaughinglaughing et pourquoi pas prof de Math pendant qu'on y est !!!!!! serbo-croate, chinois, moldovalaque ou japonais serait largement préférable .....

Math = langue étrangère... et la chimie, c'est pleins de math

 

La dernière fois que j'ai fais de la chimie c'était en 1994 et j'avais 5 de moyenne. "Aucun intérêt pour la matière" est noté sur mon bulletin de notes de l'époque. J'étais alors en Brevet de Technitien Agricole à l'Ecole Du Breuil.

 

Me voilà catapultée prof de chimie pour des élèves qui passent leur Bac....

Atômes, masse molaire (et pas des dents du fond), Avogadro, électricité, lipides, force.... Toutçatoutça et je découvre les châpitres en même temps que mes élèves .....

 

 

A ces heures de chimie, s'ajoutent des heures de biologie végétale (bon ça ok, c'est en lien avec mon métier de départ) de la topographie (je suis pas meilleure que mes élèves mais comme ça fait 7 ans que je fais ces cours, je gère), de l'écologie (le "kiboufki" n'a plus de secrêts pour moi) et ho miracle 40 h en lien avec mon métier soit de l'histoire des jardins avec les BTS.

 

J'ajoute que je parcours chaque jour 225 km A/R pour me rendre sur mon lieu de travail (la hausse du prix du gazoil a fait mal .....)  et qu'en complément il y a des heures de service de midi, des études et des veillées... Je précise également que quand nous ne sommes pas en cours, nous sommes dans notre bureau.

Autant faire des heures de route pour aller faire de la reco, de la technique, de  ou de la conception d'espaces avec des BTS ne m'a jamais posé de problèmes, autant passer 4 heures par jour (minimum .....) pour aller faire de la chimie ça...... NIET

 

Ne pouvant pas cautionner le fait de faire des cours à des jeunes (avec le BAC en objectif ....) sans la moindre compétence pour le faire, je me suis mise à la recheche d'un nouvel employeur. Après plusieurs entretiens, me voilà recrutée au CFA de Montravel soit à 31 km très précisément de la maison.

 

Pour faire quoi ?

 

Mon métier.

 

Je vais retrouver des jeunes auxquels je vais enseigner mon métier de départ : jardinier et un peux de conception. Retour à la bêche, au sécateur et à la terre sous les ongles.

Je vais être en charge des UCAR . C'est quoi ces trucs ?

Ce sont des semaines à thèmes avec des publics variés : jeunes de l'école, adultes en réorientation, professionnels en perfectionnement, employés communaux ..... qui viennent se former durant une semaine sur un thème précis et à des niveaux variables (d'initiation à expert). 1 jour de théorie, 3 jours de pratique et 1 jour de validation.

On ajoute un zeste de biologie végétale, de la reconaissance des végétaux, technique et économie de la filière.

 

Premmier UCAR du printemps : la plantation de jardinières : ça je gère

 

Les journées commençant à 8h et finissant à 17h je vais de nouveau avoir une vraie vie faite de ballade dans les bois avec mes poilues, de sorties à chwal, de couché de soleil dans le jardin bref tout se que je ne fais plus depuis 7 ans et 5 mois car depuis cette date, sauf exeception je pars de chez moi à 7h pour ne pas rentrer avant 19h30 ....

 

Il ne me reste plus qu'a attendre que ma directrice me lâche mais de toute façon, mi février; je change de crêmerie et retourne à la vraie tomme de Savoie même si j'aime aussi beaucoup la tomme des Beauges

 

Résultat de recherche d'images pour "tomme de savoie"

 

Passez de bonnes fêtes

Je vous retrouve pour le SOL qui sera ma cinquième participation

 

 

 


23/12/2018
2 Poster un commentaire

Milles excuses

Milles excuses.

Une éternité que je n'ai pas mis le clavier ici ....

En fait, je manque de temps

 

Mon souci : les journées ne font que 24 heures.

En semaine; j'en passe 12 loin de la maison, 7 ou 8 avec Morphée, une chaque matin a tenter de remettre mes neurones en fonctionnement et une avec les juments.

Suite au départ d'une collègue dans l'été me voilà catapultée prof de chimie ....

Mes connaissances état proche du néant et les élèves passant le bac, ça me demande énormément de travail de préparation...

 

Et les weekend ? Je cherche a faire se que j'ai pas le temps de faire la semaine et jusqu'à se qu'il neige je montais Bohême pour reprendre la compet (validation par le véto pour elle, et la médecine du sport pour moi)

 

J'ai pas vue les mois de septembre et d'octobre passer et en novembre, alors que des vacances reposantes et au soleil étaient prévu il est tombé ceci

 

 

 

64 cm de neige bien lourde et chargée d'eau.

 

Adieu vacances au soleil avec Bohême et les chiennes.

Beaucoup de casse, tant au pré qu'à la maison.

 

 

  

 

Tout est couché, cassé, explosé ...

Je touche à rien tant que la neige est là et je décide de m'occuper en priorité du pré où sont les juments

 

 

  

 

 

 

Première étape : reconstituer des clôtures en coupant les arbres tombés sur les fils et rapatrier Bohême et Bloudie qui étaient dans un pré en bord de rivière et dont les aulnes ont été ravagés.

 

J'ai ensuite passé la semaine la tronçonneuse à la main afin de tenter de couper ce qui était accesseble depuis le sol

Deux amis sont venus me donner un sacré coup de main en grimpant dans les arbres tronçonneuse à la main et brulant les branches au fur et à mesure.

 

 

  

 

 

Semaine de vacance particulièrement chargée donc.

Je suis presque contente de retourner à l'école tellement je suis cuite .....

 

Les weeek end suivant ont été tout aussi occupés.

Rapatrier le foin (une vrai galère cette année)

 

 

Installer des goutières à l'abri des Bruneles avec l'aide bienveillante des juments

 

 

 

 

Couper le bois en buches pour permettre le stockage et le séchage

 

Passage du broyeur dans les ronces et finir de couper les arbres cassés non accessibles aux juments donc sans danger.

 

J'ai aussi tenté de reconstituer un jardin et fait pas mal de ménage.

Le cotinus cogigria sur la façade et le liquidambar ont été  emputés de la moitié de leurs branches. Le V opulus et le lonicera tatarica sont en surcis et ont du être coupés au pied. Les chaenomeles, lilas, pruniers et sapins ont perdu une bonne parti de leurs branches et les vivaces en fleurs sont toutes écroulées au sol.

Dommage car jusqu'en octobre, le jardin était encore plein de couleurs

 

 

 

  

 

 

 

  

 

 

 

 

 

Et depuis ?

 Il fait de nouveau une dizaine de degrés et le jardin reprend de la couleur

 

  

 

 

 

Passez une bonne journée (sous la pluie ici)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


02/12/2018
4 Poster un commentaire

Ballade matinale fin juillet, le jardin du haut

Il y a quelques jours, je vous enmennais, un café à la main, faire le tour du jardin dans la partie basse https://les-cavaliers-du-haut-forez.blog4ever.com/ballade-matinale-fin-juillet

 

Ce matin, je passe le portillon et prends le chemin du jardin dans sa partie haute.

 

Les rosiers Weddind-day, Albertine et Dentelle de Maline ont été fabuleux

 

 

 

 

 

 

Ils se sont aujourd'hui éteint et se couvrent de fruits qui finiront cet hiver dans l'estomac des zozios-piafs.

 

Même après ce fabuleux spectacle, il reste quand même de jolies choses à voir au jardin.

Le massif sous la fenêtre part dans tout les sens mais je trouve se côté ébouriffé finalement assez adapé même si je rogne à chaque fois que je me prends les pies dans la lavande ou que je désherbe. Le rosier Lac blanc est peut être couvert de fleurs, mais aussi d'épines ....

 

 

Je continue ma ballade et arrive au pied de l'amélanchier.
Il semblerai que le lieu ai servi pour une sieste .....

Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr. Hellebores, asters, épilobes, marguerites sont ratatinées .

 

Bon, je continue vers la pergola qui, il y a peu était couverte des roses blanches de Wedding-Day.

 

Sur ma droite, le rosier American pillar, le chevrefeuille et les clematites

 

   

 

Juste en face de moi le rosier Robin-hood et sur la droite, la vigne (un peux grillée ....)  et les ipomées de Pascale

 

 

 

 

 Sur ma gauche, le rosier Guirlande d'amour prépare sa remontée.

 

 Une fois passée la pergola trois scènes de couleurs différentes colorent l'espace.

A ma gauche, vers la porte fenêtre, un joli mélange autour du rosier Bonica

 

 

 

 Les astrances ont encore une belle présence et font le lien avec le rosier Salet et les monardes en arrière plan.

 

 

   

J'ai prévu d'ajouter de la campanule blanche et du knautia mais je trouve qu'il y a une belle base et c'est en fleurs depuis une quinzaine de jours

 

Sur la gauche, les hydrangeas commencent juste à fleurir.

 

 

 

  

 

Hydrangea paniculata, H serrata, heuchère et astrances de semis

 

 

Juste à côté le syringa microphylla commence sa seconde floraison et le cariopteris et l'hydrangea serrata blue dckle juste à côté ne devraient plus tarder

 

   

 

Et puis en face, un massif dont je ne me lasse pas depuis une quinzaine de jours.

Le pied du poirier est couvert de fleurs

 

 

 

 

 

 

   

 

Munstead wood qui n'a jamais autant fleuri

 

Pink Gyslaine de Féligonde qui s'installe enfin.

 

 

Un petit nouveau : Le jardin des Lianes de JL Lebrun.

 

J'aime tellement que j'arrive pas à trier les photos .....

 

Et puis, sur la droite, juste au bord de la porte fenêtre

Pois de santeur vivace, thalictrum, Hydrangea paniculata vanille fraise, spirée anthony waterer et rosier Aviateur Louis Bleriot.

 

  

 

Passez une bonne journée, restez à l'ombre et buvez bien car même ici, il ne fait pas froid

 

Je m'en vais semer des zaricots beurre et ramasser mon déjeunez (courgettes et salade au menu de midi)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


03/08/2018
12 Poster un commentaire