les-cavaliers-du-Haut-Forez

les-cavaliers-du-Haut-Forez

Les plantations 2022 : les arbustes

J'arrive au terme de la saison des plantations.

Le jardin n'étant pas bien grand (même s'il me reste quelques m²) et les premières plantations adultes, le rythme diminue.

 

Cette année mes trésors viennent de deux destinations majoritaires : la fête des plantes de St Priest et ma visite des pépinières Bessard à Piolat dans l'Ain (que je présenterai plus en détail car accompagné de plantations en pleine terre). 

 

La fête des plantes de St Priest est pour moi un rituel de printemps. J'y ai retrouvé des producteurs mais aussi beaucoup d'amis jardiniers et j'y ai passé une vrai bonne journée ensoleillée.

 

IMG_20220326_131605
IMG_20220326_131612
IMG_20220326_141843

J'en suis revenue le sourire jusqu'aux oreilles et trois cageots bien remplit

 

IMG_20220327_092506

 

IMG_20220327_092514
IMG_20220327_094102

Mon butin du jour était majoritairement composé de vivaces et de fougères mais j'ai également trouvé 5 jolis arbustes dont deux "gourmandises"

 

Les gourmandises  Feijoa et ragouminier

A mon retour de St Priest j'ai repiqué en gros pot deux jeunes Fejoas ou goyavier du Brésil. Il s'agit d'arbustes (ou petits arbres) fruitiers persistant. Limite en rusticité mais qui supportent -10, demandent un sol drainant et pauvre en matière organique. Le feuillage est persistant et ils font de jolies fleurs. Les fruits ont un gout d'ananas (goûté en Bretagne il y a deux ans). N'étant pas très gros, ils attendent en conteneur leur plantation aux Bruneles.

Plus d'infos :

 

Toujours dans la série des gourmandises, j'ai planté deux ragouminiers ou Prunus tomentosa aux Bruneles. Ils ont une jolie floraison précoce rose et forment en début d'été des petits fruits rouge acidulés. J'ai lu du bien comme du moins bon. Je tente et si c'est pas bon, les mésanges les mangeront à ma place. La floraison mérite de le planter en massif d'arbustes.

Plus d'infos : 

 

Les autres arbustes sont tous à vocation ornementale et ont rejoins le jardin.

Je me rends compte maintenant qu'ils ont tous pour caractéristique d'avoir un feuillage coloré. Ils viennent tous du même producteur : Christian Bessard présent à St Priest et dont j'ai visité la pépinière.

 

Berberis thunbergii 'natasza'      et                   Berberis thunbergi nana

 

 

Hydrangea quercifolia 'ice cristal' et Hydrangea paniculata 'shikoku flash

IMG_0744
IMG_0749

Ces deux hydrangeas ont été choisis pour leur feuillage. Ils fleurissent blanc tout les deux. L'hydrangea shikoku flash confirme qu'il y a toujours des exeptions en botanique. Il est l'un des rare à fleurir sur le bois de 2 ans (donc si on le taille ......)

Le premier est au pied de l'hamamelis en compagnie de fougères (que je présenterai dans un second article) et le paniculata est au pied d'un prunier dans le jardin du bas.

 

 

 

Cornus rutgans galaxy et Cornus kousa re tivano

Deux gros coup de coeur de l'année découverts tout les deux au fond du fond du jardin de M. Bessard. Je suis restée en admiration devant les végétaux adultes et j'ai fini par les dénicher dans une planche de culture en compagnie de fraxinus, sorbus et aesculus complètement inconnus (dommage que j'ai pas la place ....)

 

 

IMG_0746                                            
IMG_0747

 

Le Cornus rutgans galaxi est un petit arbre aux fleurs grosses comme des feuilles A5 ou presque. galaxy est blanc mais il y en as des roses.   Feuillage vert, très coloré à  l'automne. Petit, il est actuellement en pot, planqué à l'abri du soleil sous un érable du japon.

 

Le cornus kousa fleurit lui aussi blanc mais quel feuillage !!!!. Plus développé et véritable aimant pour mon regard, il a rejoint le jardin du haut. Juste en face de son ami le cornus kousa satomi qui est cette année couvert de fleurs. Les deux arbustes ont les mêmes exigences : sol frais, acide et ombre des arbres car ce sont des arbustes de sous bois. Hauteur d'environ 3 à 5 m mais croissance lente (le satomi est au jardin depuis plus de 10 ans et atteint à peine 2 m)

 

Plus d'infos et

 

Syringa persifolia

 

C'est ma seconde tentative.  Il fut chez mes parents et il est chez Maurice Laurent. Lui aussi a été choisi pour son feuillage découpé en lanière. La floraison est fine et de couleur violine. Pas très haut (1,5 m environ) Il est planté dans le massif des pruniers.

 

syringa afganica

plus d'infos

 

Passez un bon weekend, comme il a enfin plut je m'en vais déménager les juju et les mettre enfin le nez dans l'herbe

 

Hélène

 

"et moi, je bouge pas, je bronze"

Pastille

 

IMG_20220427_150408

 

 


07/05/2022
4 Poster un commentaire

Je vois la vie en Mauve

La vie en rose sera pour fin juin voir début juillet.

 

En avril, le jardin se couvre du mauve de la monnaie du pape qui a monopolisé le jardin.

C'est bien simple, il y en as dans TOUS les massifs.

Elle accompagne les myosotis, jonquilles, quelques tulipes, l'amélanchier couvert de fleurs, les bruneras et leurs fleurettes bleues et les hellébores qui tirent leurs révérences.

 

Dans le jardin du haut

 

IMG_0160
IMG_0166
IMG_20220427_072500

 

 

Au pied de l'amélanchier

 

IMG_20220422_111315
IMG_20220427_072906
IMG_20220427_073048

 

Vue depuis l'intérieur de la cuisine

 

IMG_0249
IMG_20220417_140850
IMG_20220427_073016

 

Dans le jardin du bas, elles se sont ressemées à foison, y comprit dans un pot s'associant avec une tulipe orange (mélange que j'aurai pas tenté)

 

IMG_0252
IMG_20220420_182030
IMG_0267
 
 

 

Mais là où il en as le plus, c'est dans le massif sur lequel le sapin est tombé en aout.

 

IMG_20220427_124728

 

Au fond, la structure sur laquelle je travaille.

 

IMG_20220423_110850(mâtériaux de récupération ...)

 

Elle était prévue en aout et a pour but de supporter les rosiers lianes qui escaladent actuellement les pruniers condamnés par le phalène (champignon qui ronge l'aubier dans lequel les sèves circulent)

J'ai aussi fini de planter un massif à base de vivaces dans des tons de orange et de gris mais je le présenterai quand il aura un peu démarré.

 

Bon weekend

 

IMG_0255

 

 

 


27/04/2022
6 Poster un commentaire

Le jardin du Val Maubrune

Dehors, il neige

Un peu, beaucoup; ça dépends des moments mais ça ne s'arrête pas.

J'en ai au genou ....

 

Autant dire que mis à part pour aller nourrir les chevaux, j'ai pratiquement pas mis le nez dehors. Je recommence à bricoler dans l'extension car le mur entre la grande pièce du haut et "la grange" ne va pas tarder à tomber (le 2 mai). Je m'occupe donc de l'isolation avec l'extérieur et de la pose des derniers morceaux de placo (pose du sol mi mai normalement).

 

Et comme dehors tout est blanc, je vous propose une ballade dans un fabuleux endroit : le jardin du Val Maubrune dans la creuse. 

Ce lieu est un oasis de verdure. Fait de feuillages, de fougères, de mousses, de perspectives, de regards...

Je peu y passer des heures sans bouger, juste à laisser le regard se balader

 

 

Et si vous avez aimé cette ballade printanière, en voici une en automne

 

Val Maubrune en automne

 

 


03/04/2022
4 Poster un commentaire

Escapade en camargue

Avec mes soucis de guibolle de cet été, j'ai pas beaucoup quitté la maison.

Hors, au bout d'un moment : je sature, j'ai besoin de changer de décor et d'air.

 

Parmi les destinations proches idéales en recharge de batteries solaire, dépaysement totale il y a la Camargue.

J'aime particulièrement ce lieu à l'écosystème si particulier mêlant les bruns et les ocres de la végétation, les bleus du ciel comme de la mer, les embruns et le son des centaines d'oiseaux qui fréquentent les marais.

 

Depuis novembre, j'y suis allé deux fois. La première à peine une journée (j'y ai fais mes premiers pas sans atèle ni béquilles) puis une seconde fois durant les vacances de février.  A chaque fois, je suis accompagnée de ma copine Laurence suivi comme son ombre de sa chienne. Nous dormons également dans son véhicule, parfaitement adapté pour de courts séjours (une ou deux nuits à chaque escapade) se qui nous permet de profiter de lever de soleil mémorable.

 

Voici quelques images de ce lieu si particulier que j'apprécie tant en hiver (je n'y mets pas les pieds après début avril). Notre seconde vadrouille a été particulièrement ventilée.

 

A chaque fois nous nous baladons entre les Saintes Maries de la Mer, l'étang de Vacares et les Salins de Giraud.

 

Visite des Saintes Maries de la Mer

 

Bonne journée à tous et à toutes


15/03/2022
1 Poster un commentaire

La Sedelle au printemps

Je sais pas chez vous, mais ici .....

ça caille

3 semaines que je ne mets pas le pied dehors (le permafrost est de retour et l'herbe a disparu sous un manteau blanc depuis plus de deux semaines) si ce n'est pour m'occuper des chevaux, aller en cours (une dizaine d'heure dans la semaine) ou chez le kiné.

De coup, j'en profite pour trier les photos de 2021 et faire les sauvegardes annuelles.

 

Voici donc quelques images de ma visite printanière à l'arboretum de la Sedelle dans la creuse.

 

 

 

Bonne journée

Hélène


22/01/2022
2 Poster un commentaire