les-cavaliers-du-Haut-Forez

les-cavaliers-du-Haut-Forez

Aux bruneles, vie des juments, aménagements


Echapée nocturne et plantation de piquets

J'ai lu dans les commentaires de l'article précédent, que certain(e)s était cuit(e)s rien qu'à me lire.

C'est ballot parce que ce week-end, se fut bien plus chargé. J'ai pas beaucoup quité le site et cette fois, c'est moi qui était vermoulue dimance soir.

 

Pourquoi ?

Et bien parce que jeudi, le réveil a sonné à 4h15, et croyez moi, j'ai pas eu besoin de 3 cafés ni de deux douches pour être parfaitement réveillée.

"Hélène, tes chevaux viennent de passer devant le magasin, un noire avec une mousticaire, deux blancs, une marron et son poulain".

Pas de doute, c'est bien mon troupeau qui visite le village.

10 minutes plus tard, je suis sur place, je croise le cantonnier qui me confirme qu'elle sont bien en ballade et il m'indique un secteur de recherche. Je pose la voiture et me transforme en sioux ou en pisteur dans la brousse. A un détail pret, les sioux n'avaient pas inventé le goudron ......

 

Bref, je cherche, suit les crottins, les traces et fini par tomber sur 10 yeux qui brillent dans ma frontale. Il est 6  du matin.

Retour au pré.

Je passe un licol à Longlette et une laisse autour du cou de Bohême et tout le monde suit. Untuition prends vite la tête, elle sait exactement où elle est. Elle attend son fils en cas de besoin (les reflets de lune dans les flaques, c'est pas son truc) et repasse en tête dès que l'obstacle est franchi.

 

Il est pas loin de 7 h quand j'arrive au pré. Je cherche la faille et fini par trouver la sortie . 150 m de clôture par terre, vers l'intérieur. Piquets cassés, clôture au sol, en morceaux. Du gibier est passé. Pas étonnant que les juments soient sorties. Je bricole dans l'urgence une clôture et fini par quitter les lieux vers 9h.

 

Se sera donc pose de clôtures au menu du week-end.

Heureusement, je croise le maréchal vendredi soir et il me propose de l'aide. Je prépare le terrain le samedi et il viendra avec les enfants taper sur les piquets le dimanche après midi. Jusque là, rien de bien compliqué sauf que samedi il pleut à seaux, que le sol est du gore (ou roc mort) et qu'enfoncer un piquet relève de l'exploit. Le reste c'es Venise. de l'eau s'infiltre de suite au fond des trous.

J'enfile ma "tenue de grenouille",  loue "le bateur à oeuf" (ou tarière thermique)  et j'en profite pour faire les trous des piquets du côté genêts.

 

Un vrai temps écossais, pluie, brouillard et 5 °C ....

 

IMG_6757

IMG_6758

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

50 trous à faire dans ces conditions

sachant que le batteur à oeuf se reblèle et refuse régulièrement de prendre de la profondeur. Bref , je fais comme je peux et fini par réussir a faire les trous. Pousser la brouette  même pleine de foin mouillé ou de crottins c'est de la gnognote à côté. Je suis bien contente qu'il fasse nuit à 17h ....

 

IMG_6760
IMG_6764

 

Le lendemain, le temps est de nouveau sec.

Je profite de la mâtinée pour mettre un vrai coup de propre du côté des juments. Crottins ramassés, foin mouillé distribué, fumier évacué puis je commence à prendre la masse et taper les piquets sous le regard attentif des juments

 

Il est ensuite 14h quand le maréchal et sa famille arrivent. Les frangins sont aux anges et sautent direct sur le tracteur. J'ai autorisé à toucher à tout les boutons !!!! C'est donc un festival, on les entends rigoler, brailler mais on ne les verra pas. "Tant qu'ils ne pleurent pas c'est que ça va" me dit son père.

 

Benj3
Benj4

Pendant ce temps, avec leur père, on s'arme de la barre à mine, de masses et on commence à taper le plus fort possible sur les piquets côté gore. Et croyez moi, un maréchal, ça tape; fort ! plus fort que moi en tout cas. On finit par casser les piquets par le dessus pour qu'ils tiennent à peut pret. On décide donc de compléter avec des piquets "agricoles" en plus des piquets ronds. Les planches seront ensuite prises en sandwich et bloquées. Idem pour la clôture électrique.

 

Il me reste à taper les piquets côté genets et retendre les fils mais ça, c'est pour le week end prochain et devinez quel temps est prévu ? Pluie, broullard et vent!

Youpi, pas besoin de payer un bille d'avion pour visiter l'Irlande, elle vient directement à la maison.

 

Passez une bonne semaine, la mienne sera chargée

 

Hélène

 


19/12/2019
4 Poster un commentaire

Foin mouillé au menu et Paddock Paradise

Dans l'article précédent  j'avais annoncé un week end couette-canapé.

 

Difficile à croire mais oui, JE PEUX LE FAIRE.

Couette ? J'ai émergée à 8h 30 bien tassé se qui est rare.

Canapé ?  Pareil, j'y ai passé une partie de l'après midi à regarder les français au biatlhon, étalée avec une cracra en couette poilue. Pause d'autant bien méritée qu'on c'est faite une ptite ballade piétonne en début d'après midi.

Et là, tout de suite maintenant ? rebelotte : canap, cracra à ma droite, poele à granulés qui ronronne et relais de Biatlhon en fond sonore

 

Ce matin, comme tout les jours, j'étais aux Bruneles (en compagnie canine les week-end).

 

Le site des Burneles peut maintenant s'apparenter à un paddock paradise ou du moins en réutilise quelques concepts de base.

 

C'est quoi un Padodock Paradise ?

 

Pour faire très simple, le Pp conciste à faire marcher les chevaux en morcellant les points d'alimentation, centres d'intérêts et en ponctuant le site d'aménagements divers et variés.

Dans la pratique, celà conciste à aménager des couloirs stabilisés (sinon c'est de la boue) autour de la parcelle et à les ponctuer avec des filets à foin (pour limiter le gaspillage et augmenter le temps des repas) de pierres à sel, de pierres à oligo, de pédiluves, de buttes, de zones avec des branches au sol, de points d'eau .....

L'accès à l'herbe est alors théoriquement interdite et réservées pour faire du foin.

 

J'ai découvers le principe quand Longlette a eu le jarret en morceaux (le véto est allé chercher les morceaux d'os à la pince à épiller.....) . Il fallait l'obliger  marcher pour qu'elle concerve des allures correctes et puisse se déplacer sans séquelles. Bloudie étant arthrosique, se déplacer était aussi bénéfique pour elle.

 

Les bruneles aujourd'hui.

J'ai donc progressivement adapté le site des Bruneles depuis 3 ans afin de favoriser le mouvement et aujourd'hui, le plan ressemble à peut prêt à ceci (la surface totale avoisine les 2 Ha)

 

les bruneles 2019_LI

 

Les clôtures en bleu foncé sont (ou étaient) en place jusqu'à la semaine dernière. J'ai démonté la partie de gauche car un agriculteur doit épandre 10 T de compost et un pro du terrassement planter des piquets en bois en remplacement des fers à béton en place (soit environ 100 piquets ....) et reprofiler l'entrée à la mini pelle.  Les lignes en bleu clair sont des clôtures en projet. Le but est de morceller la grande prairie pour limiter le sur paturage et s'approcher de l'agro foresterie (qui conciste à planter des arbres entre des lignes de cultures) voir

 

Des haies ont été plantées en limite de parcelles depuis 3 ans Les végétaux des haies

 

 

Les zones en jaune sont des zones de nourissage avec à l'origine un ratelier ou un bac en plastique dans lequel je posais une botte de foin avec l'aide du tracteur.

 

 

IMG_2059

 

Le ratelier est en face de l'abri et il y avait une seconde botte dans "le petit bois". Des filets à foin étaient placé sous le gros pin (hors période de processionaires) , le long de l'entrée et juste à l'entrée de la partie centrale.

 

Les zones en gris sont stabilisées avec de la tuile cassée et du gravier en complément. Pour compéler, Longlette étant mal voyante, Bohême reine de l'évasion et la neige fréquentes, j'ai progressivement mis en place des clôtures en planches de douglas (les juju n'y touchent pas) et poteaux traités. Le terrain étant à une altitude de 800 m les rubans jouaient les guirlandes de noël une bonne partie de l'hiver.

 

 

IMG_6732

 

La largeur est théoriquement de 3 m mais j'ai mis un peu plus. Les tracés ont été fait à l'aide de Kermit le tracteur pour qu'il puisse accéder partout. Les allées sont stabilisées sur la moitié de la surface (sans avoir décaisser) se qui permet aux juju de choisir le sol sur lequel elles marchent.

 

 

1a

 

Foin mouillé au menu

Jusque là, c'était plutôt rôdé. Distribution du foin en grosse bottes quand le bac ou le ratelier étaient vide, remplissage des fillets à foin les matins avant de partir à l'école.

 

Sauf qu'en 2019, Bohême tousse.

Préconisation du véto  :  foin trempé 30 minutes minimum.

ça n'a l'air de rien, mais ça change pas mal de chose puisque je dois nourrir les 4 juments et Mrs Djinfizz au foin mouillé et mouiller une botte entière, c'est juste pas possible. Le foin doit être consommé dans les 12 à 24 h maximum et mouiller le foin est chronophage.

 

Pour ce faire, j'ai détourné de son usage premier un bac à eau. Je le rempli au moins à moitié d'eau puis je bourre de foin. (eau récupérée des goutières et stockée en cuves de 1 000 l, je n'ai ni électricité ni eau courante aux Bruneles)

 

Sauf que le foin sec; sur de l'eau ; ça flotte .....

 

Après des essais divers et variés, j'ai trouvé la solution la plus efficace et la moins difficile physiquement. Je m'arme de mes bottes, passe les pieds dans un seau pour les débasser de la terre et mets les pieds non pas dans le plat mais dans le bac.

 

C'est ainsi que le foin mouillé coule.

 

 

IMG_6731

 

Une première tournée juste mouillée est donnée aux juments le long de la clôture en bois d'accès (vers la flêche rouge du plan) afin qu'elles patientent jusqu'à ce que le reste trempe les 30 minutes nécessaires . J'utilisais des filets à  foin jusque là, mais l'arrivée du marmot les rends inutilisable car des pieds de poulain arabe passent dans les mailles et je refuse de prendre le moindre risque.

 

 

IMG_6744

 

Pendant que la soupe trempe, je m'arme de mon rateau, ma pelle et ma brouette

 

 

IMG_6740
IMG_6741
IMG_6742

 

La soupe sera ensuite servie après égoutage dans 8 bacs rectangulaires (utilisée normalement pour l'eau en été) répartit autour de l'abri (4 bacs, soit 6 brouettes), dans la clairière du petit bois (4 bacs, re 6 brouettes) et de nouveau le long de la barrière vers le portail. (4 brouettes)  Le point sous l'arbre à sieste (le gros pin) est temporairement abandonné. Je devrai récupérer des baignoires d'ici peu et les bacs pourront y être installés.

 

 

IMG_6615
IMG_6628
IMG_6640

 

Et comme c'est le week end et que j'ai du temps, j'en profite pour un ramassage des crottins autour de l'abri (ça c'est tout les jours pendant que le foin trempe) , sur les pistes et faire des tas dans le petit pré à droite en rentrant. Les glands tombés cette semaine (risque d'intoxications alimentaires pour les juments) sont eux ramassés et mis sur le tas de foin pourrit/fumier.

 

Les crotins sont ramassés quotidiennement sur la surface autour de l'abri, 1 X par semaine sur les zones en graviers et une fois / 3 semaines sur les autres surfaces sauf neige et dans ce cas, je ramasse pas. Je passe la herse les jours de beau temps et par grand froid pour étaler les crotins, apporter de la matière organique et limiter le parasitisme.

 

 

IMG_6729
IMG_6730

 

 

Voilà il est approximativement midi quand mes deux clochettes poilues arrivent dégoulinantes (une baignade était au programme ? ) . Pil l'heure pour rentrer, un potimaron sous le bras.

 

Au menu ? Parmentier de canard confit, potimaron et coulmelles séchées.

 

Le début d'après midi, encore ensoleillé, j'en profite pour couper les vivaces cassées par la neige dans le jardin du haut. L'hiver n'est pas la saison qui le valorise, il va falloir que je continue d'y travailler mais la surface manque .....

 

Le reste de l'après midi se passera dans le canap

ou le fauteuil pour cracra qui a décidé de m'abandonner

 

 

IMG_5772

 

Bonne semaine


08/12/2019
4 Poster un commentaire

Djinfizz des Bruneles, l'origine du nom

Il y a maintenant un peux plus d'une semaine, monsieur "Minus" pointait le bout de son nez.

 

 

 

Il fallait donc lui trouver un nom.

Oui mais lequel ?

Chez les chevaux comme les chiens, nous avons une lettre a respecter et en 2019 c'est l'année des J

Sauf que chez les arabes, Demis sang arabes et quelques autres races, nous ne sommes pas obligés d'être à la lettre.

 

"Minus" est le fils d'Untuition (gagnante sur 80 VL) :  père arabe (Khasa d'aigremont)  et mère Anglo-arabe et barbe

 

 

 

 

Et de Djevar des Graves : fils de Varoussa (championne du monde d'endurance ....., et Djebel Lotois (arabe gagnant de courses de plat).

En plus d'être un vrai Don Jua, il transmet son gentil caractère et son ossature puissante. 

Sa descendance est déjà bien présente sur les pistes d'endurance et même exportée

 

 

 

 

 

 

Sa fiche d'étalon est là http://www.haras-soual.fr/etalons-endurance.php#

et je vous recommande très chaudement les étalonniers qui se sont montrés très pro et hyper disponible

 

J'ai donc progressivement décidé de trouver un nom avec les mêmes lettres que son super Papa soit DJ........ des Bruneles avec un maximum de 23 lettres.

Djasmin (jamin en arabe) , Djustone, Djustfriend, Djehan (cratère de la lune) Djokaï (cratère de mercure), Djeb (la terre en arabe), Djoke, Djoïstick, Djazzil, Djazala et bien d'autres. me sont passés par la tête.

 

Et puis autour du 20 janvier alors que j'étais à Paris je parle de ma recherche avec ma mère qui faisait autre chose et lève la tête : DJINFIZZ !!!!

Moi : Pourquoi, c'est quoi ?

Maman : C'est un parfum Lubin, le premier "industriel" créé pour grace Kely

 

Depuis, seul le nom de Djinfizz me restait en tête. C'est devenu une évidence e t quand "Minus" est arrivé il c'est de suite appelé Djinfizz.

 

Maintenant pourquoi un parfum de Lubin, et c'est quoi Lubin.

 

Je vous invite à remonter dans le temps.

Ma Grand-mère : Madame Elisbethe Gimbert, est née PROT, et les PROT sont intimement liés à la maison de parfum Lubin

 

 

 

Lubin est une maison historique de parfums avec des clientes célébrissimes comme Marie-Antoinette ou Joséphine et en 1830, Lubin est fournisseur de la cour royale de France.

En 1844, Lubin devient propriété de Félix Prot apprentit, qui développera la maison à Cannes mais aussi à Paris et invente la machine à vapeur pour extraire les parfum des fleurs de jasmin et de rose.

 

La parfum Gin Fizz est créé en 1955  en hommage à la femme la plus belle et la plus élégante de son siècle, Grace Kelly. 

Résultat de recherche d'images pour "grace kelly"

 

Paul et André Prot conservèrent les rênes de la Maison jusqu’à la fin des années 1960, et connurent à nouveau le succès avec l’Eau Neuve en 1968. Puis, la maison fut vendu à un grand groupe industriel (de mémoire Guerlain mais rien de sure) avant d'être racheté il y a peu et renaitre sous son propre nom.

 

Je n'ai jamais connu "la villa Louise" véritable dédale de pièces à Cannes mais c'est encore très présent dans l'histoire familliale. De mon côté, j'ai plusieurs bouteilles de parfum lubin ainsi que de nombreuses affiches de "réclame" Lubin encadré sur mes murs.  De même, pour mes 40 ans, ma grand-mère m'a offert une superbe bague mais aussi une bouteille de parfum l'eau neuve qui est le seul qu'il m'arrive de porter. 

 

 

Et puis, dans le même album photo à Noël 1975 .....

 

Comme quoi .......

 

 


06/04/2019
2 Poster un commentaire

Djinfizz des Bruneles

Depuis le 4 Mars, Untution et Longlette sont chez le véto.

Pour une fois, rien de grâve. Il faut juste attendre.

Normalement, dame tuitui est à terme, donc dans quelques jours, un bout de museau devrait pointer le bout de son nez

 

Sauf qu'Untuition a décidé de nous faire attendre

 

Attendre la pleine lune, la super lune même : rien

 

Attendre la tempête: toujours rien

 

Pourtant, on le voit bien bouger et tuitui se transforme en vache laitière

Les juments poulinnent le plus souvent le soir ou en pleine nuit (quand le piéton-veilleur ronfle .....) sauf Tuitui.

 

Mardi matin, l'humain, comme tout les matins, distribue le pt'tit dej. Comme il a les mains pleines, il n'enlève pas la ceinture et continue sa distribution. A peine au bout du couloir, le téléphone sonne. Il finit de nourrir et quand il arrive au boxe d'Untuition, elle est bien couchée, le poulinnage a commencé. Il surveille de pret mais laisse la jument faire. 30 minutes plus tard, tout est fini. Tuitui est debout, une petite chose à ces pieds.

 

Mon téléphone sonne, il n' est pas  7h, j'ai le nez dans la tasse de café.

 

"sylvain véto":  "Je te réveille pas ?

Moi : " non, mais je pensais que tu m'apellerai un soir"

Lui : "t'a commandé quoi ? "

Moi : " 4 pattes, 2 zoreilles, 1 tête et une queue à l'autre bout"

Lui : " bon, tu verra il y a un accesoire en plus, il est alezan et tout c'est bien passé

Moi " J'ARRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIVE"

 

Autant dire, que la "clio à kapette" la voiturette et le tracteur que j'ai doublé ne m'ont pas vraiment ralenti ...... Moins de 20 minutes plus tard, j'étais devant la porte du boxe.

Je m'installe dans un coin, au fond, les fesses dans la paille et me fait la plus petite possible pour ne pas gêner.

 

 

 

 

L'équilibre est instable mais "minus" est bien dégourdit, il est grand et maman découvre son nouveau métier.

 

Première gamelle, il va falloir se relever .....

 

 

Ou pas. 

 

Ffinalement, étalé au sol, c'est plus facile pour dormir.

C'est fatiguant la vie de poulain, surtout après deux petites heures de vie

 

 

 

Bon allé, faut se lever. L'autre piéton (celui avec le stéto autour du cou et le thermomètre dans la poche) approche.

 

 

Les examens post-naissance sont fait et tout va bien.

Dans deux jours, tout le monde sera dehors

 

L'homme au stéo m'apelle "minus" mais, il parait que je m'apelle Djinfizz des Bruneles.

Pourquoi Djinfizz me direz vous ?

Pas à cause de la boisson, mais pourquoi alors ?

 

Allez un indice

 https://lubin.eu/histoire/

 

 

 

     

 

 

 

 

 


31/03/2019
4 Poster un commentaire

Les assemblages de bois

L'abri et maintenant presque finit. Le principe constructif est simple et est constitué de quatre grands éléments :

- Les fondations et les plots bétons

- Les poteaux porteurs

- La charpente et la toiture

- La structure secondaire a laquelle est fixée le bardage.

 

Les poteaux, la charpente et la structure secondaire sont en bois.

Les assemblages sont relativement simple et sont toutes sur le même principes à savoir soit du boulonnage avec de la tige filetée de 16 soit des vis à bois.

Les éléments boulonnés sont moisés donc doublés. Cela implique d'entailler une partie des bois pour permettre le bon assemblage. A CHAQUE FOIS c'est le poteau porteur qui est entaillée.

 


 

Les poteaux sont fixés aux plots béton par des platines réglables. Elles sont d'abord solidarisés avec le poteau puis au béton par des tires forts.

La platine est tournée d'1/4 de tour pour permettre sa fixation sans être genné par le poteau.

Le plot est percée à la perceuse, puis les tires forts sont enfoncés à la masse puis serrés avec la clef à cliquet

IMG_3439&.jpg

 

Les poteaux du côté où la toiture est la plus basse:

Ils sont entaillés une fois de chaque côté de façon a se que la ferme de la charpente vienne s'ajuster puis elle est boulonnée

 

Vue de face :

 

IMG_3443&.jpg

 

Vue de côté :

IMG_3447&.jpg

Les platines métalliques que l'on voit sur les fermes permettent la fixation des grandes barres de bois que l'on appelle des panes. Ces panes servent à soutenir la toiture en bac acier et sont trois.

Les grandes barres en biais qui partent du poteau vers la partie haute de la ferme donnent de la stabilité à la structure. Elles sont entaillées et passent entre les fermes qui sont doublées.

IMG_3450&.jpg

 

Le haut des poteaux et la partie haute de la ferme : l'entaille dans le poteau est ici clairement visible.

IMG_3446&.jpg

 

A la structure porteuse "générale" s'ajoute le support du bardage qui est ici des plaques de contre plaqué filmé de 14 mm d'épaisseur.

Le support du bardage est fait de simples tasseaux de 7 cm par 15 sur trois hauteurs. Ils sont vissés et ajustés au raz des poteaux


IMG_3448&.jpg


Je peu si besoin compléter les photos par des croquis explicatifs.Ils vous suffit pour cela de me les demander dans vos commentaires.

Trois autres articles viendront compléter ceux déjà en ligne :

- le détail du bois utilisé

- le détail de la boulonnerie et autres fournitures

- le plan de l'aménagement

 


18/12/2013
0 Poster un commentaire