les-cavaliers-du-Haut-Forez

les-cavaliers-du-Haut-Forez

Le jardin des autres


Le jardin botanique de St Chamond ou jardin Manevy

Ettant membre du bureau organisateur d'une course d'endurance à Montarcher le weekend dernier, les 15 derniers jours sont passés à la vitesse de la lumière.

Avec cependant une belle pause au milieu de ce marathon : la visite du jardin de M. Manevy avec les élèves de Brevet Professionel en Aménagement Paysager

 

St Chamond est sur le bord de l'autoroute St E-Lyon et le jardin à 10 minutes. Sa visite vous coutera 4 € et vous ferez la rencontre de son propriétaire qui est un homme fabuleux et ultra généreux dans son partage de connaissances.

 

 

 

 

 

Le jardin, d'une surface de 7500m² était une pépinière de fruitiers et c'est progressivement transformé en jardin planté d'espèces parfois rares. Si vous aimez les jardins faits de grandes pelouses, de beaux arbres sculptés, passez votre chemin. Idem si vous aimez les jardins fait de graviers multicolores et de sculptures végétales.

 

C'est un jardin très "plein" avec des percées pour le regard, des points focaux bien placés, des associations de couleurs parfois osées et un superbe travail du sol. 

 

Mr Manevy commence d'ailleur son intervention sur le thème du sol. Pour lui c'est la clef d'un jardin réussit. Le sol est le lieu de résidence des végétaux et ne peut être modifié. Le sol peut aussi être aménagé de multiples façons : morceaux de verre pour suggérer la lumière sur une une rivière, des pavés, du sable, des dalles, des pierres de construction ....... La pelouse n'occupe que quelques m² du côté de la roseraie : trop d'entretien. Le reste du jardin est planté en "sur-densité" (voir le livre dingue de plantes de M. Willery) se qui diminue concidérablement le travail.

 

 

C'est aussi un jardin de chambres, fait d'atmosphères toutes différentes avec une structure très forte. Couleurs de feuillages, formes taillées, feuillages persistants rythment notre progression.

 

Allez, je vous enmène en ballade.

On se penche sous un cèdre et on entre dans le jardin

 

 

Contraste de formes : tailées pour les buis-souple pour le stipa- piquant pour les iris et crocosmias  et de couleur : jaune du phlomis et violine du buddleya

 

 

La roseraie : faite majoritairement de grimpants escaladant des traverses de chemins de fer volontairement de biais (pour animer l'espace quand les fleurs ne sont pas présentes).

A leur pied une tapisserie au point de croix faire de buis taillés, de lavandes de couleurs variées, de stipa, de bermudiènes, campanules, eschscoltzia et euphorbes

Au sol, en bordure , une rivière de galets rond en accord avec les buis et entre les pieds de buis du gravier clair (géotextile dessous) pour limiter les mauvaises herbes.

 

 

    

 

 

On tourne à gauche : sol en brique, jardin bleu et jaune

 

 

Coup d'oeil vers la roseraie dont on apperçoit la frange.

 

On débouche sur l'allée centrale en croix. Au centre, une pergolat et son vase vide qui fixe le regard.

 

  

 

 

 

 Une des branches de la croix centrale est habillée de couleurs chaudes. Le feuillage panaché crême est un phyladelphus de Mr Momo Laurent et le feuillage doré un orme doré.  En complément potentilles, spirées, evonymus, houx, buis taillés, conifère doré et au pied du verre cassé pour le son et la lumière particulière qu'il engendre.

Sur le dessus un pommier à fleurs blanches et pommes jaunes.

 

J'ai vraiment beaucoup aimé cet espace

 

 

 

 

 

On continue notre ballade et on arrive au bassin. Il est accompagné de conifères pleureur assez rare  (dont j'ai mangé le nom ....)

 

 

On poursuit notre ballade à travers un dédale d'allées

 

  

   

 

 

Et puis pour compléter cette masse d'image, une ballade en mouvement

 

https://www.youtube.com/watch?v=J0Cg35FKZ5g

 

Je ne m'en lasse pas et comme le dit Mr Manevy "Mefiez vous de se que vous aimez, et de se que vous n'aimez pas" 

 

 


14/06/2019
3 Poster un commentaire

Les jardins du Seeds Of Love

Le SOL est un échange de graines mis en place par Isabelle auxquel je m'aprête a participer pour la 5 ° fois

J'ai pas mal de plantes qui portent ainsi des prénoms de jardiniers

 

Mais le SOL c'est aussi des rencontres, des bons moments, des sourires, des fous rires et des clafoutis d'automne au soleil le nez dans une rose

 

Voici le jardin de Pascale où j'avais rendez vous avec Florence et Nathalies, toutes membres du SOL.

Le pauvre Robert était entouré de fiiiiiiiiiiilles qui papautent, qui papautent et qui papautent. Ici on dit qu'elles piaillent

 

Pour se rendre chez Pascale c'est assez simple. Je tourne à gauche à la sortie du village, je mets la plaine à ma droite et ensuite, tout droit ou presque pendant une vingtaine de kilomètres. Le jardin de Pascale est comme le mien, en altitude (autour de 800 m si je me souviens bien) et bénéficie d'une belle vue sur la plaine, le pilat et la chaîne des alpes.

 

Il est divisé en deux grandes parties, une plus ancienne faite de massifs qui s'emèlent, de pièces d'eau, de vieux arbres et de multiples habitants de Robert. 

Et puis, il y a deux ou trois ans, ils ont pu r'acheter le pré d'a côté qui se transforme progressivement en jardin. Une seconde mare, un grand massif blanc, une rocaille et des arbres prennent placent et agrandissent le jardin déjà existant

 

Autant vous le dire, cette fois encore, j'ai passé un moment magique dont voici quelques photos (cliquez dessus, elles s'agrandiront

 

 

 

 

 

Puis, après un déjeunez mémorable, nous avons eu la chance de rentrer dans l'entre de Robert

 

D'abord à l'atelier puis dans la salle d'exposition

 

 

 

Dehors, le ciel se chargeait de nuages et le mauvais temps arrivait. Il était temps de rentrer, des souvenirs pleins la tête, une fois de plus

Prochaine ballades jardinières ?

 

Chez Florence (membre du SOL) pour lui déposer son saladier et profiter d'un tour du jardin et chez Fred une fois de plus car je ne me lasse pas de son jardin

 

 

 


31/10/2017
10 Poster un commentaire

Le jardin du Bois Marquis

Le week end dernier était comme un rêve de jardinier.

J'ai vraiment un très bon moment en bonne compagnie et parmi les activités de la journée, il y a eu la visite du jardin du Boi Marquis

 

MAGNIFIQUE

Tellement beau qu'avec Robert, on a passé 30 minutes les fesses dans l'herbe, sans bouger a regarder.

Je vous propose la même chose : ne plus rien dire et profiter de la vue

 

Les photos s'affichent en plus grand en cliquant dessus

 


22/10/2017
3 Poster un commentaire

La roseraie de minuit

Voici la roseraie dont je vous parlais dans l'article précédent http://https://les-cavaliers-du-haut-forez.blog4ever.com/le-jardin-de-ma-mere

 

Il s'agit d'une roseraie dédiée aux galliques et botaniques dont sont issus nos rosiers actuels ou anciens ainsi que des rosiers produits par Mr Vibert, principal obtenteur des rosiers galliques.

 

Les rosiers galliques sont des arbustes au port plutôt vertical même si, le poids des fleurs finit par les courber. Les roses sont souvent foncé dans des tons de pourpre ou de violine. Il y a aussi des rosiers plus clairs mais ils sont loin d'être majoritaires. Il ne sont pas remontants mais fleurissent un peux après les autres et sont accompagnés d'un puissant parfum.

L'un des plus connus est le rosier Cardinal de Richelieu suivit de pret par Tuscany superbe.

 

Résultat de recherche d'images pour Résultat de recherche d'images pour

 

La roseraie est divisée en grandes bandes plantées sur bache pour des raisons de facilité d'entretien et pour r'animer le sol. En effet, elle est plantée dans un sol particulièrement ingrat, très drainant en été et gorgé d'eau en hiver, sans matière organique, ni vie. Le terrain est à priori un ancien verger prêté par un ami qui a été généreusement pulvérisé de produits en tout genre pendant plus de 50 ans. Les bâches permettent de garder un minimum d'humidité, de réaliser un amendement conséquent au moment de la plantation et limiter l'enherbement (le site est entièrement entretenu par sa seule jardinière en plus de son propre jardin ......)

 

Les plantations n'ont pas d'objectif décoratif mais d'identification. Les identitées sont recherchées avec assiduité pour être complètement sure que le bon nom est bien attribué à la bonne plante. Les pieds, boutures  et rameaux destinés à être greffé viennent de l'europe entière car l'objectif est d'être le plus exaustif possible. Ils sont plantés en fonction de leurs types mais aussi de leurs années d'obtention.

Les panneaux sont régulièrement placés et permetttent d'identifier chaque variété avec précision

 

 

 

 

Le vent qui si il rend l'atmosphère supportable et permet de bénéficier du parfum des centaines de roses ne m'a pas permi de réaliser des portraits individuels ou très peux. voici donc en majorité des photos de groupe et des vues d'ensemble du site .
J'ai cette fois encore particulièrement apprécié le lieux qui représente un énorme travail de recherches

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le jardin est complètement ouvert au public et n'est pas clos.

Pour vous y rendre, il suffit de demander à sa jardinière de vous expliquer comment vous y rendre.

Je peux vous assurer que vous y passerez un bon moment, même si comme moi, vous grillez au soleil et que vos épaules vous rapèllent le lendemain, que non, vous avez pas rêvé, ce lieux existe bel et bien.

 

Passez une bonne journée

 

Hélène

 


31/05/2017
4 Poster un commentaire

Le jardin de ma mère

Ce weekend, j'ai eu la chance de visiter plusieurs jardins.

 

Vendredi, avec des amis jardiniers nous sommes partis en Ardèche voir la célèbre roseraie de Berty puis la roseraie des pommiers.

J'ai été très déçue par ces deux jardins au manque d'entretien flagrant.

C'était déjà le cas dans mon souvenir mais comme celà faisait plusieurs années que je n'y avais pas été, je penssai que ça allait mieux.

Et bien non, c'est pire ....

Je vous présenterai les images demain car ça reste un beau lieux.

 

Dimanche, j'ai en revanche découvers un superbe endroit. Enfin, non deux.

Ces lieux sont un jardin de roses et une roseraie  d'identification spécilaisée dans les galliques.

 

Voici donc après un tri drastique quelques points de vues du https://www.lejardindemamere.fr/

Le premier est un jardin de roses de 4200 m² mais n'est pas une roseraie. Il mèle les arbres, les rosiers (un peux plus de 400 .....) , les vivaces, les fruitiers et presque autant d'hydrangeas que de rosiers ......  On ne sais plus où poser les yeux tellement il est foisonnant. Le plus simple est alors de s'assoir dans un des nombreux fauteuils mis à disposition à l'ombre (il fait une température qui dépasse largement les 30°C ..... )  et laisser vagabonder ces yeux. 

Et le parfum, mais alors quel parfum  !!!!!!!!

 

Je ne peux que vous inciter à joindre la propriétaire pour qu'elle vous ouvre son portail.

Je vous assure que vous passerez un exceptionnel moment

 


29/05/2017
3 Poster un commentaire