les-cavaliers-du-Haut-Forez

les-cavaliers-du-Haut-Forez

Le jardin au jour le jour 2019


Visite du jardin de Mr Grincheux

Il y a quelques jours, Monsieur Grincheux est passé au jardin.

Lui est ultra rangé, sur son bureau c'était classé par couleur, date, dans les tiroirs, les placards, porte fermée à clef ....

Pantalon repassé, chemise assortie aux chaussettes et au bracelet de sa montre alors que les miennes sont rarement de la même couleur.

 

Je l'avais prévenu qu'au jardin, les rosiers grimpent dans les arbres, les vivaces se mélangent, les poireaux poussent au milieu des tomates, les choux dans les rosiers et la pelouse aussi bien coiffée que moi avant mon café

 

 

 

Bref, le voilà en ballade au jardin en ce début juillet et voilà se qu'il a vu

 

 

Je crois que rien que la couleur du transat lui a brulé les yeux ....

 

 

 

Bon, là c'est plutôt joli mais les distances de plantation ne sont pas respectées ...

 

 

Là, le mariage de couleurs est validée. ça tombe bien, j'aime assez

 

 

 

 

Quelle drôle d'idée, une clematite dans un lilas

 

 

Et là, on arrive dans le foutoir total !!!

 

 

Mais quelle idée de garder des achillées ? C'est des mauvaises herbes donc, on coupe, on arrache, on ratiboise

 

Et là quelle idée cette sauge sclarée, mais alors quelle idée. La sauge c'est au potager avec la menthe, la ciboulette et le basilic dans le carré des aromatiques

 

Et là mais pourquoi je taille pas le rosier pour qu'il soit un peux plus discipliné ? hein pourquoi ?

 

 

Pour celle ou ceux qui ne l'aurait pas reconnu, c'est wedding day, un montre de fleurs, d'abeilles puis de garde-manger pour les zoziox tout l'hiver. J'en enlève des kilomètres après la floraison

 

 

Dans le jardin du haut

 

 

 

 

 

Le massif jaune a été vue de loin, le jaune c'est moche

 

Pourtant, moi, je l'aime de plus en plus mon massif jaune.

 

Le potager n'a même pas été aproché, je confirme, les tomates sont entre les poireaux et les carottes et un rang de zaricots fait la bordure. Je pense qu'il aurait fait une sincope !!!

 

 

Voilà c'était la visite de Mr Grincheux, pas du tout fan du jardin. Il en faut pour tout les gouts, mais moi, j'aime bien mon bordel et mon bureau ? bas c'est pareil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


15/07/2019
12 Poster un commentaire

Ballade matinale, par un jour de canicule

Canicule ? à  1 100 m ?

Pas possible me direz vous.

 

C'est moins pire qu'en plaine mais pour moi, ça frise l'insuportable. Je vie perchée justement pour éviter ça.

 

 

C'étais samedi à 14h.

J'ai la chance d'être assez matinale (il est 5h15 quand je rédige l'article) et quite à attendre que le réveille sonne, autant me lever.

 

Du coup, il n'est a pas 7 h quand je fais mon habituel tour du jardin.

Avec la pluie de juin, les plantes ont prit beaucoup de hauteur et avec la chaleur, toutes les roses s'ouvrent en même temps.

La chaleur les rends très très clair et les nuances disparaissent. Gysliane ou Dentelle de maline, sont complètement blanches par exemple.

 

 

 

Pareil pour le viburnum plicatum pink beauty de Momo. Il est complètement blanc au lieu d'avoir sa si jolie teinte rosée

 

 

 

Le rosier la belle sultane a elle perdue sa teinte pourpre et se retrouve rose

 

 

La couleur pourpre est donc apportée par Munstead wood

 

 

 

 

Le long du four à pain, Albertine se couvre de roses parfumées.

Il semble que le rendez vous tant attendu entre Dentelle de mline, Albertine et Aloa soit pour cette année

 

 

Dans le jardin du bas, les roses s'ouvrent elles aussi. Cuisse de nymphe, Raubritter, Koninghin, Lavender dream et Pergolèse  sont en boutons.

 

 

Trop de rose à votre gout ?

Allez un peux de jaune

 

D'abord le massif du pignon de la grange

 

 

 

Et puis le massif bleu-citron qui est très citron pour l'instant.

Les perwskia, hydrangea, lavandes sont en boutons.

Les fleurs des choux n'ont pas supportés le weekend. J'en ai gardé un pied pour les graines et j'ai coupé les autres hampes.

Dommage, le mariage était sympa et a duré un bon moment

 

 

 

  

 

Les rosiers sont loin d'être tous en fleurs et les vivaces sont en boutons mais le résultat est déjà bien coloré et me plait de plus en plus.

 

 

Il est 6h, le soleil, monte, la lumière est de plus en plus présente.

Je file à l'école où le directeur nous ouvre la porte à partir de 7h pour que nous puissions bosser au frais.

 

Passez une bonne journée, et restez au frais

 

 

 

 

 

 

 


01/07/2019
2 Poster un commentaire

Le luxe, c'est le temps

On dit souvent que le luxe c'est pas d'avoir de l'argent mais de l'espace.

 

Que néni, pour moi, le luxe c'est d'avoir le temps.

 

Le temps de prépaper des cours et ne pas arriver en cours le lundi sans rien de prêt

 

Le temps d'un café au soleil, un matin quand je ne commence qu'à 10 h

 

Le temps d'une ballade canine en rentrant alors qu'il fait encore jour

 

Le temps d'une gratouille à Djinfizz qui grandit beaucoup trop vite

 

Le temps d'une après midi de ballade dans le jardin de Maurice Laurent sous la pluie, et de faire encore et encore de belles rencontres

 

Le temps d'une bise à Monique et à son homme, ces lavandes toutes en nuances et ces sublimes vivaces

 

 

Le temps de profiter du printemps et ces feuilles de soie

 

Mais aussi le temps de broyer mes prés, et repartir sur de bonnes bases après des années de lutte contre le coktail bien piquant de genets, prunelles, , aubépines et églantiers parfois hautes de 2 mètres, malgré la pente

 

 

Et au jardin, le temps des tulipes et narcisses

 


Auquel succède celui des géraniums phaeum qui s'ouvrent juste

 

Et bientôt, le temps des roses, des ancolies, pavots

 

Et ce weekend, se sera le temps d'aller à la roseraie de Dominique Croix (sourire d'orchidée c'est son papa) et l'aniversaire de son jardin bicentenaire

 

https://les-cavaliers-du-haut-forez.blog4ever.com/les-pepinieres-croix

 

 


22/05/2019
9 Poster un commentaire

Un weekend de Pacques hyper actif et bricolages jardinier

Initialement, je devais être en Camargue, à galoper sur les plages des Saintes-Maries ...

Sauf que Bohême a décidé de me faire une belle peur il y a un mois en faisant une fourbure médicamenteuse.

Elle s'en sort très bien mais, son état de santé impose deux visites quotidiennes que je ne peux déléguer.

Je n'ai donc pas pu non plus aller en Normandie ou Pacques est synonyme de rassemblement familial.

 

C'est finalement une visite de Laurence, venue de Suisse qui me permettra d'éviter de "broger" une bonne partie du weekend

On as bien évidement rendu visites à Djinfizz qui guerrit doucement mais surement et qui devrait être de retour d'ici une dizaine de jours maximum.

 

 

Bon, il faudra lui expliquer que même si il pousse, à force de grandir, il ne pourra plus passer

 

Puis, on est allé se percher sur les Hautes Chaumes.

C'est pas encore le printemps là haut, mais les premières jonquilles pointent le bout de leurs pétales.

 

 

Comme les bons moments passent toujours trop vite, Laurence est repartie dimanche midi (le vendredi est ferrié en Suisse) et j'ai passé la suite du weekend pascal à jardiner.

 

J'en ai profité pour poursuivre les plantations des achats de la fête des plantes de St Jean et de St Priest, poursuivre mes bricolages de structure et hélas couper une bonne partie du rosier Albertine

 

En effet, la belle Albertine est en grande partie morte. Il a été parmis les premiers rosiers plantés au jardin et c'était un mur de fleurs. A la sortie de l'hiver il m'avait semblé qu'une partie était sèche mais j'ai préféré attendre. Se que je craignais c'est avéré exact. Le pied de départ est à priori mort et j'ai enlevé la majorité du rosier "d'origine'.

Il va y avoir un beau gros trou ... En dépalissant le reste du rosier, je devrai pouvoir limiter les dégats mais j'espère que se n'est pas la souche entière qui disparaitra

 

J'ai fais trois brouettes de branches mortes (brulées au cas ou .....) et utilisé la scie d'élagage pour couper le tronc.

 

J'ai également agrandi (bon d'accord, de 3m²) le massif de la haie de troene. J'avais anticipé et m'étais fournis en troène à l'école (4,2 € le pied X 2) et avais acheté un poteau ainsi que son support. Le reste n'est que de la récup

 

Après plusieurs essais j'ai finalement réutilisé des douelles de toneaux que j'ai comprimé et sur lesquels j'ai fixé les piafs métaliques en stock.

A son pied, le malus coccinela déplacé (qui servira de point focal en été avec on feuillage sombre), une spirée japonica alba (achetée à St Priest), le rosier "des étoiles pleins les yeux" et des lavandes colorées achetées à l'école

 

 

Puis, j'ai réutilisé les piquets à tomates, des tasseaux (trop souple et qui donc plient) et un second poteau et son ancre pour créer une structure qui délimitera le massif "bleu citron"  et je l'espère restreindra les passages de Ma-Fi entre le massif et le potager juste derrière .

 

 

 

Et puis, pendant que je jardinais, le printemps c'est invité au jardin.

 

Le massif créé l'année dernière, tout au fond du jardin, vers le fil à linge.

 

 

Perchée sur mon escabeau, en regardant vers la maison

 

Détail de floraisons dans le jardin du haut

 

L'amélanchier, couvert de fleurs

 

Le massif jaune du pignon (Nathalie, c'est sous celui qu'il y a la cuve de 10 000 l d'eau) se réveille doucement

 

 

Depuis la terrasse, après que le vent de cette nuit aie une fois de plus soulevé les tôles de l'abri à bois qui sera démonté (cassé par la tempête de neige d'octobre)

 

A bientôt

 

La pluie est enfin de retour

 

 

Je vais donc en profiter pour me percer les doigts

 

 

Hélène

 


24/04/2019
5 Poster un commentaire

Un air de printemps

Ici comme ailleurs, les températures n'ont rien à voir avec se qu'elles devraient.

Normalement, début mars, il fait -10 à -15, ça ne dégèle pas de la journée et la neige couvre le sol.

Cette année, il fait 5° le matin et le thermomètre grimpe jusqu'à 20 la journée.

 

Du coup, le jardin prends de la couleur et ces différents habitants profitent de ces belles journées

 

 

 

 

Le jardin se colore progressivement

 

Les hélébores ouvrent leurs coroles plus ou moins colorées

 

 

 

Elles sont de plus en plus nombreuses au jardin

En simple, double, colorées, blanches ....;

 

Dans le massif jaune orangé, elles tiennent compagnie aux carex et au corylopsis dont j'attends la floraison avec impatience

 

 

Il prendra le relai de l'hamamelys, en fleurs depuis plus de deux mois, couvert de fleurs parfumé de miel

 

Et puis dans le jardin du haut, c'est le lonicera fragantissima qui embaume

 

Pas de doutes, ajoutez quelques crocus, perces neige, iris réticulé et Ma-Fi vous le confirmera

 

ça sent le printemps !!!!!

 

 

 


15/03/2019
3 Poster un commentaire