les-cavaliers-du-Haut-Forez

les-cavaliers-du-Haut-Forez

Les petits nouveaux : fleurs d'automne

Voilà de quoi satisfaire la curiosité de Nathalie qui se demandait se que j'ai bien pu planter après une jolie partie de chaises musicales

 

Et bien, l'année dernière, comme j'ai passé l'automne et une bonne partie de l'hiver assise dans un fauteuil ou sur mon banc, j'ai pu constater que le jardin du haut manquait de diversité dans sa floraison automnale. Je voulais entre autre compléter la palette bleues des asters aux noms inconnus et le kaliméris qui fleurit juste avant. 

C'est logiquement que je me suis orientée vers d'autres asters, des graminées et des chrysanthèmes vivaces.

 

J'ai profité de le fête des plantes de St Galmier pour faire mes courses chez Olivier Cazeneuve http://http://www.plantesvivaces.fr/

Implanté sur le Pilat, il est sécialisé dans les végétaux de terrain sec et climat froid. Parfait pour moi et je n'ai jamais été déçue par ces petits godets a prix modique.

Et puis, comme à chaque fois que je m'y rends, je ne suis pas revenue les mains vides de ma visite de chez Mr Mo (Maurice Laurent) puisque j'avais un viburnum suplémentaire mais pas que ....

 

Sur la gauche, presque dans l'hydrangea paniculata

 

J'ai instalé des asters ericoïdes blue wonder qui devrait mesurer 80 cm de haut avec un coeur jaune et aster fricarti monch

Les nuances sont minimes mais bien présentes et relayeront le kalimeris

 

  

Mais aussi des asters rose newton final touch qui devrait mesurer 50 à 70 cm de haut en fin d'été

 

 

Un peut plus loin, sur la droite, aux pieds du lonicera tatarica, de chaque côté du kaliméris en fleurs au mois de sptembre j'ai planté deux arbustes.

 

 

Des hydrangea serrata.

Je suis restée dans la nuance bleues et j'ai opté pour le blue deckle et blue bird. Cette fois encore, la nuance est suptile. Il y autour tout un semis spontané de digitales violines, de campanules , d'asters et épilobes. Mozard est juste à côté et apportera sa touche de couleur en été.

 

 

Photos du net

 

Et puis comme je trouvais que ça manquait un petit peu de peps j'ai ajouté du rose plus soutenu sous la forme de chrysanthèmes vivaces.

Duchesse d'Edimbourg, rouge à coeur jaune devrait mesurer 70 cm de haut , un chrysanthème au nom inconu sont accompagnés d'agastache bolero qui masque son pied 

 

  

Et puis, dans le massif sur la droite, associé aux gris de l'armoise et de la santoline, aux sédums et au perowskia ; un rosier qui me faisait de l'oeil depuis un moment. Je l'ai repéré sur le blog de Bénédicte et c'est le rosier red balerina. On dirait un rosier Balerine (déjà au jardin) qui aurait rencontré Mozard (lui aussi au jardin)

Autant dire que j'attends sa floraison avec impatience

 

Photo de bénédicte

 

Il est venu boucher le trou juste là

Mais si à gauche du cimifuga juste devant le perowskia . Je vous assure qu'en cherchant, j'ai trouvé une p'tite place.

 

et puis en complément, j'ai planté des narcisses blancs, simples, doubles, multifolores .... Tout en mélange avec des muscaris en premier plans là aussi en mélange de variétés. Il ne manque que des tulipes mais les campagnols se servent déjà bien. Elles sont donc actuellement plantées en pots. Je verrai bien où les mettre au printemps.

 

Passez une bonne journée. Il pleuvait ce matin, enfiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin et même si c'est loin de suffire, c'est toujours ça

 

 

 

 



25/11/2017
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 111 autres membres