les-cavaliers-du-Haut-Forez

les-cavaliers-du-Haut-Forez

Les rosiers Portland

Je propose dans cette catégorie de vous présenter l'histoire des rosiers du jardins au fur et à mesure de mes découvertes.

Celles si sont issus du net, de livres, de revues ....

 

Voici pour commencer les rosiers Portland qui sont nombreux au jardin.

Vers 1800, la Duchesse de Portland avait ramené d'Italie la semence d'un hybride de R. Chinensis semperflorens et de R damascena qui fut baptisé Duchesse de Portland. Ces rosiers sont majoritairement remontant, leurs fleurs sont très belles et délicieusement parfumées. Ils doivent être régulièrement taillés pour enlever leurs fleurs fanées. Leur port est dressé et parfois un peu raide et est donc à accompagner de vivaces pour en cacher le pied.

Au jardin, les rosiers Portland sont assez nombreux. Ils sont entre autre représentés par Compte de Chambord, Yollande d'Aragon et Pergolèse

 

 

Compte de Chambord :


 

Rosier Portland utilisé par Austin pour créer ces roses anglaises. Il est obtenu par Moreau-Robert en France et introduit en 1863. Il est issus du croisement entre les rosiers Baronne et Provost et un Portland non connu. Il est bien remontant, a un très bonne résistance aux maladies et au froid (il a "encaissé" sans problèmes les - 27° de l'hiver 2012 et a les pieds dans la neige tous les hivers ). Il a le port caractéristique des Portland et est un peu "raide". H à 0.80 à 1.20 et à la maison il reçoit au printemps du fumier très décomposé (minimum 3 ans). Il a été planté en 2009 dans le jardin du bas, juste à droite de "mon nid" devant le groseillier à fleurs

 

Yollande d'Aragon:

 


 

Portland remontant à tiges vigoureuses, érigées obtenu par Vibert en France en 1843. Il mesure 1.5 m de haut et possède un parfum extraordinaire. Son feuillage clair fait merveilleusement ressortir ces grosses fleurs globuleuses rose assez foncé et très doubles.

Il a été planté en 2012 à deux endroits au jardin : en bas pas loin de Cuisse de Nymphe et en haut en face du banc se qui me permet de bénéficier de son parfum tant dans mon transat qu'à bouquiner sur mon banc du jardin du haut.

 

Rosier Pergolèse :

Portland de 1860. Ressemble beaucoup à ces lointains parents galliques. Le parfum est somptueux. Il a été obtenu par Moreau-Robert et n'est pas remontant.

Je l'ai acheté aux roseraie de Berty pendant la journée des jardins en 2012. Je n'ai pas encore de photos en place mais je l'attends avec impatience. IL est planté dans le jardin du haut à gauche du banc.



22/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 146 autres membres