les-cavaliers-du-Haut-Forez

les-cavaliers-du-Haut-Forez

Le jardin fin mai 2/3

Le jardin est divisé en plusieurs espaces.

Voici le jardin du bas.

 

Accessible depuis la rue et qui donne sur la cuisine. Ouverte aux chiennes, il est prioritairement planté d'arbustes, de vivaces faciles, quelques bulbes et de rosiers. 

 

C'est la partie la plus ancienne du jardin. Certains végétaux comme l'énorme cotinus pourpre, le lilas, la haie le long des voisins ou les pruniers étaient là avant moi. Les floraisons s'y enchainent toute l'année car c'est un lieu de passage quotidien

 

 

Vue depuis la rue : impasse du vieux fayard, sauf que c'est un énorme érable qui est à l'origine du nom .... De gauche à droite : un sureau, un rosier liane rose, le liquidambard (régulièrement recépé par la neige) dans lequel grimpe le rosier Cecile BRunner et un physocarpus énorme et couvert de fleurs

 

IMG_1330

 

IMG_1329IMG_1333IMG_1334IMG_1335

 

 

 

 

 

 

 

Quand on pousse le portail et qu'on regarde juste en face de nous : l'énorme boule de neige, le viburnum plicatum lanarth, des rosiers et une invasion de géraniums vivaces

 

IMG_1327

IMG_1228IMG_9829
IMG_1229IMG_0106
 
 
 

Dans les pots bleus : du côté du lila l'acer shirawasanum offert par Agustin il y a des années qui rejoindra la pleine terre cet automne.

Dans le second pot le corylus colurna pourpre de Maurice Laurent (il rejoindra lui aussi à terme la pleine terre) de la sauge qui passe son premier hiver, de l'armoise rampante, du bugle tricolore du diascia rose

 

IMG_1306
IMG_1308
IMG_9841
IMG_9625

 

Le massif du lilas est temporairement en pause mais les rosiers ne vont pas tarder. Seul Blanc double de coubert offre ces roses de papier de soie

 

IMG_1300

Pareil sur le pignon. Gyslaine de Féligonde et Félicité et perpetue sont couvertes de milliers de boutons. Patience, patience

 

La couleur pourpre est assurée par le Cotinus cogigria pourpre. Je crois pas en voir vu d'aussi gros. Il est régulièrement taillé par la neige mais il redémarre à chaque fois. Le rosier inermis tente l'escalade

 

IMG_1216
IMG_1282
IMG_1293

A son pied quelques pots et le portillon d'accès au jardin du haut.

Des géraniums qui attendent de rejoindre leurs nouvelles résidences mais aussi d'anuelles ou dans le gros pot gris un hydrangea et un pierris panaché qui fleurit rose

 

IMG_1299
IMG_1303
IMG_1304

 

 

Et puis quand on repars vers le portail : le massif des pruniers (condamnés car atteints par des champingons) planté de rosiers, hydrangeas, buis et géraniums macroryzum en majorité. J'y ai fais "un trou" permettant de voir le massif jaune et l'extrémité du massif est rdu rose du kolwitzia

 

IMG_1234

 

IMG_1221
IMG_1283
IMG_1285

Et puis sur la gauche, la lumière

Ronce de Fred, buis boule, Fenouil bronze de Pascale, Viburnum plicatum shasta (ou cascade les deux ont été planté et j'en ai perdu un) potentille, alchemille et rosier. Au fonde le physocarpus du portail

 

IMG_1230
IMG_1316
IMG_1317IMG_0113
 
IMG_9726
IMG_1320
 

IMG_0159

 

Bonne journée , je file à l'école

 

IMG_1337

Hélène



03/06/2020
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 146 autres membres