les-cavaliers-du-Haut-Forez

les-cavaliers-du-Haut-Forez

Les plantations de l'automne 2020 : malus, crataegus et sorbus

Voilà qui clos à peut prêt la saison des plantations. Il y a eu quelques fruitiers aux Bruneles et j'en profite pour tester le mode de plantation indiqué par D. Willery lors de sa conférence à la Sedelle.

Je vous montre ça la prochaine fois

 

Il y a depuis toujours au jardin, un alignement de pruniers. D'ailleurs, à Fraisses il y a des pruniers partout ou presque.

 

Le jardin à l'achat de la maison il y a un peux plus de 15 ans

 

 

 

L'alignement de pruniers est progressivement devenu la base du jardin du bas. Le massif c'est petit à petit étoffé, les rosiers ont grimpés dans les ramures, les pieds ont servi d'ombrage à des vivaces faciles et à des hydrangeas, des buis, des hellébores, de la monnaie du pape ......

 

Le massif des pruniers est le premier à gauche quand on passe le portail. C'est aussi le fond quand on est sur la terrasse au pied de la maison, sous le cotinus

 

 

Les prunes ont également été utilisées sous forme de tartes, compotes, confitures, crumble .... Deux variétés différentes ont été plantées. Des violettes que je transforme et des vertes bien juteuses que je mange fraiches ou que je congèle pour les utiliser dans l'hiver.

 

J'étais plutôt contente du résultat sauf que .... Le phellin du prunier est passé par là. C'est un champignon qui circule incognito dans le bois pendant des années puis, quand on le vois, c'est trop tard. Impossible de traiter l'arbre malade. Le bois est atteint et l'arbre condamné. 

 

J'en ai déjà coupé deux, et les deux derniers sont eux aussi malades. D'ici quelques années (5 ans max entre le moment où on voit les champignons et la mort de l'arbre) ils seront complètement mort.

 

 

Sauf que ce masif c'est la base du jardin. Je l'utilise comme filtre visuel, comme séparation de couleurs et d'usage, comme ombrage, comme support des rosiers ....

 

Depuis le printemps je cogite, je rumine, je fais chauffer les neurones. J'ai d'abord pensé enlever complètement l'alignement pour pouvoir voir jusqu'au fond du jardin et tout ouvrir.

Le 'truc' quand on a un petit jardin c'est de diviser le jardin en plusieurs espaces et agrandir le parcours. C'est se que j'ai choisi de faire avec trois espaces différents derrière les pruniers. Donc si j'enlève les pruniers, je perds des espaces et ce n'est plus lisible.

 

Bref, après pas mal de cogitations, j'ai choisi de replanter.

Oui mais quoi ?

Pas de pruniers, ni d'arbres à noyaux donc pas de prunus qu'ils soient à objectif d'écorce coloré ou de manger des cerises.

Les végétaux plantés devront avoir une floraison interessante, faire de l'ombre, avoir un joli feuillage et des fruits pour moi ou pour les zoziox, être rustique etne pas craindre la neige de mai . J'ai planté des pruniers aux Bruneles pour mon estomac au printemps. A Fraisses il y aura des fruits pour les zoziox.

 

J'ai finalement choisi de m'appuyer sur des végétaux déjà présent au jardin ou dans l'environnement immédiat du jardin et c'est avec une idée précise de se que je voulais que je suis partie à la fête des plantes de la Sedelle. Je savais que les jardins en marche y serai et ils sont collection nationale d'aubépines (il y en as sur les bords des chemins et au jardin) et ont une belle collection de malus.

je suis donc rentrée avec 3 malus, 4 crataegus et j'ai repiqué 2 sorbus (aria et domestica) des Bruneles

Ils sont volontairement plantés trop serrés car le but est que les branches s'entremêlent

 

J'ai donc planté

Malus hupehensis : h 7 m , Fleurs blanches-rose en mai et pommes rouges

 

malus hupehensis1
malus hupehensis3
malus hupehensis4

Malus indian magic : H 6 X 6 Fleurs rouge fin mars, feullage pourpre au printemps puis vert et orange à l'automne, fruits rouge orangés, écorce brune qui s'exfolie

 

malus indian magic2
malus indian magic3

 

Malus sieboldii qui est sauvage en chine. H 4 à 5 m, bourgeons pourpre, fl rose clair puis blanches à l'ouverture complète, fruit orange

 

malus sieboldii 2
malus sieboldii 3
malus sieboldii 4

Les aubépines sont toutes d'origine américaines, mesurent un peux plus de 3 m de haut, sont plus ou moins pourvues d'épines, de fruits commestibles et à feuillages colorés

 

Crategus asheii

 

crataegus ashei 1
crataegus ashei 2

 

Crataegus lavaleii

crataegus lavallei 1
crataegus lavallei 2

 

Crataegus prunifolia splendens

 

crataegus prunifolia splendens 2
crataegus prunifolia splendens 4
crataegus prunifolia splendens

 

Crataegus phaenopyrum

 

crataegus phaenopyrum 2
crataegus phaenopyrum 4
crataegus phaenopyrum 5

 

 

Bonne journée, profitez bien du soleil même si, comme ici c'est un peu le retour du froid (-4 ce matin)

 

Hélène



22/11/2020
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 146 autres membres