les-cavaliers-du-Haut-Forez

les-cavaliers-du-Haut-Forez

Fertilisation ou comment lire une boite d'engrais spéciale tomates 1/2

C'est de l'engrais , ou un amendement ?

Que signifient les chiffres sur la boite ?

Et si je prends de l'engrais spéciale géranium pour les tomates ?

 

Un cours qui explique ces éléments parfois un peu techniques. encore une fois, se sont les bases, destinées à des élves adultes en CAPA jardiniers paysagistes en réorientation pro donc pas besoin de connaissances spécifiques

 

J'ai encore une fois divisé le cours en deux parties.

  • Partie 1 : les amendements
  • Partie 2 : les engrais

FERTILISATION ET AMENDEMENTS

 

 

Les deux termes ne doivent pas être confondus car si tout les deux représentent des apports fait par l'homme, ils sont complètement différents et n'ont pas le même objectif.

Un amendement a pour but de modifier les caractéristiques du sol. Il pourra être organique (pour augmenter sa fertilité) ou minéral afin d'améliorer son drainage, modifier son pH .....

Une fertilisation aura pour but de nourrir la plante.

 

 

  1. LES AMENDEMENTS

 

 

Ils servent à améliorer l’état physique, chimique et biologique du sol, en favorisant le maintien d’une bonne structure. Ils sont incorporés à la plantation ou lors du travail du sol. Ils s'utilisent le plus souvent en surface.

Il existe deux types d’amendements : les amendements organiques et les amendements minéraux

 

  1. Les amendements minéraux

 

Ils  améliorent certaines propriétés physico-chimiques du sol, telles que la correction de pH ou l’amélioration de la structure du sol, tout en facilitant son travail. Ils permettent ainsi aux plantes de mieux absorber les éléments nutritifs. Les principaux amendements minéraux sont les suivants: chaux, gypse, cendres de bois, soufre, sulfate de fer, sable, argile, marne…

Les plus utilisés dans les jardins sont la chaux pour augmenter le pH d’un sol trop acide, et, inversement, le sulfate de fer pour acidifier un sol trop basique (et faire bleuir des hydrangeas ....)

 

 

2) Les amendements organiques

 

Les amendements organiques ont une origine végétale ou animale. Utilisés depuis l'antiquité pour certains ils améliorent la structure du sol (voir cour précédent) et apportent  de la matière organique. Ils allègent les terres lourdes, donnent du corps aux terres légères et reconstituent le stock de matière organique du sol et l’humus du sol. Ils nourrissent le sol avant de nourrir la plante, tout en assurant une meilleure circulation de l’air et de l’eau.

Il y a trois façons d'apporter des matières organiques dans les sols. Elles correspondent aux trois stades de décomposition de la matière organique :

 

  • apporter des matières organiques fraîches : débris végétaux (le brf peut être employé en amendement) et déjections animales (sous forme de fumiers, lisiers).
  • apporter du compost (matières organiques d'origine animale ou végétale ayant subi un début de décomposition)
  • apporter des humus, (C'est-à-dire des matières organiques décomposées)

 

Les principaux amendements organiques sont les fumiers d’animaux d’élevage. Ils peuvent être employés en surface ou enfouis lors du travail du sol. On utilise le plus le fumier de vache ou de cheval mais celui de poule (appelé guano) de lapin ou de mouton peuvent également être employés. Chacun a une composition différente.

 

 

  1. Le compost

Le compost est également un amendement organique. Le compostage est un procédé de transformation de matières capables de fermenter, très utilisé permettant d'améliorer la structure et la fertilité des sols.

 

Le compostage est une opération durant laquelle des déchets organiques sont dégradés dans des conditions contrôlées, en présence de l'oxygène de l'air et d'humidité (eau), par l'action conjuguée des bactéries, champignons, micro-organismes et macro-organismes. Le produit est transformé en humus riche en éléments nutritifs, qui peut être intégré au sol afin de l'enrichir

 

  1. L'humus

 

L’humus est la couche supérieure du sol créée, entretenue et modifiée par la décomposition de la matière organique, principalement par l'action combinée des animaux, des bactéries et des champignons du sol. L’humus est une matière souple et aérée, qui absorbe et retient bien l'eau, de pH variable selon que la matière organique est liée ou non à des minéraux, d'aspect foncé (brunâtre à noir), à l’odeur caractéristique, variable selon qu'il s'agit d'une des nombreuses formes d'humus forestier1, de prairie, ou de sol cultivé.

 

L'humus se distingue du compost par son origine naturelle, mais partage avec lui beaucoup de propriétés, notamment sa capacité à retenir l'eau et les nutriments.



01/05/2020
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 146 autres membres